Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AFRIQUE-PAUVRETE-AVENIR
  • AFRIQUE-PAUVRETE-AVENIR
  • : Ce blog traite des causes endogènes et exogènes liées à la pauvreté de l'Afrique. Il fait par ailleurs un pont entre l'Afrique et la France: la françafrique.
  • Contact

Recherche

Archives

7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 11:41
 KiZerbo200.jpg
 
               Je suis très affecté par la mort de mon doyen  J. KI-ZERBO. Je veux dire une deuxième après la première qui lui avait été infligée par T. SANKARA. Que les grands esprits d'Afrique lui reservent un bon accueil là où sera son âme.

  Joseph Ki-zerbo avait, à 84 ans, l’historien et homme politique semblait accuser le poids de l’âge. Ces derniers temps, il n’apparaissait plus à l’hémicycle.

Il rejoint Sékou Touré

Elu régulièrement député, Joseph Ki-Zerbo aura passé toute sa vie partagée entre l’enseignement et la recherche d’un côté, la politique de l’autre. Né en 1922, originaire de Toma dans la province du Nayala (centre-ouest du Burkina), il se lance très tôt dans la politique. En 1958, il crée avec d’autres camarades africains, comme le sénégalais Cheick Amidou Kane ou le béninois Albert Tchevodjrè, son premier parti, le Mouvement de libération nationale (MLN). Au référendum organisé cette même année dans les colonies par le général De Gaulle sur la création d’une communauté française, le MLN est l’un des rares partis à battre campagne pour le «non», c’est-à-dire pour l’indépendance immédiate. En Haute-Volta (aujourd’hui Burkina Faso), le «oui» l’emporte. Joseph Ki-Zerbo et ses camarades vont rejoindre alors Sékou Touré en Guinée, le seul pays où on a voté massivement pour le «non».

A l’indépendance de la Haute-Volta en 1960, il retourne dans son pays pour enseigner et reprendre son combat politique. Ki-Zerbo sera très actif dans le mouvement de contestation populaire qui fait chuter, en 1966, Maurice Yaméogo, le premier président de la Haute-Volta. En 1970, lors des premières législatives multipartites, il est élu député sous la bannière de son parti, le MLN. En 1978, il est candidat du même parti à la première élection présidentielle de l’histoire de la Haute-Volta. Mais il est éliminé dès le premier tour. Une fois de plus, cette expérience démocratique sera abrégée par un coup d’Etat militaire. En 1983, Joseph Ki-Zerbo est contraint à l’exil par le pouvoir révolutionnaire du capitaine Thomas Sankara. Il vit à Dakar, où il est titulaire de la chaire d’Histoire de l’Université Cheick Anta Diop. Pendant ce temps à Ouagadougou, sa bibliothèque constituée de plus de 11 000 ouvrages est incendiée.  

                 Je pense avec l'âge que la vie est indéchifrable. Même, les grands mathématiciens sont incapables de nous donner les théorèmes et formules susceptibles de nous armer afin de maitrîser notre propre vie à venir. On se pose des questions. On tatonne. On pose des pas, parfois avec assurance. Et, après, on les retire. On veut entreprendre, mais, on hésite, on doute. On n'aime ou on croit aimer sans même savoir ce quoi  l'amour. On fait comme les autres. On devient amoureux parce qu'on nous a parler d'amour. Et, après tout, il ne reste rien. Non. Il reste quelque chose: rien. Rien, c'est ce vide que rien ne saura combler. On sent le vide et on a besoin de la présence. On a que l'ombre de la présence qu'on nomme tout. Or, le tout consiste en ce que la présence soit totale dans la vie. Une vie épanouie. Là où on est heureux. Pas le bonheur que procure les sens. Mais, celui qui vient du couer et de la foi qu'on peut nommer allegresse. Voilà un point sur lequel l'humanité chavire et l'homme se perd. C'est là où il faut être intelligent pour connaître son tout, se connaître, avoir la maîtrise de son destin. Savoir qu'on ne peut courir sans sans mourir. Alors, il nous reste à attendre. Attenrde une promesse. Attendre dans le silence. Ce silence qu'inspire Dieu. Etant entendu que les anges detestent le bruit et les vacarmes. Le silence nous approche donc de l'homme. Que cet homme soit homme ou Dieu. Voilà pourquoi on aime toucher le silence, source d'accomplissement où rien est tout. Mais, le contraire n'est pas vrai. C'est aussi pour cela qu'on fait l'amour dans le silence qui est  harmonie, félicité, élysée, et salem. Cest comme cela que naissent les anges et les grands esprits. On peut retenir la formule suivante: l'attente + le silence de rien + l'accomplissement de la parole + le bonheur du tout qui est ici le paradis de la terre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Brice MATINGOUT - dans AFRIQUE
commenter cet article

commentaires

bettina 08/12/2006 07:19

Il nous reste à être en éveil alors, pour apprendre, s'élever et évoluer vers l'autre, vers soi
 

Brice MATINGOUT 12/12/2006 11:52


Merci pour votre commentaire. Effectivement vous avez bien saisie la chose.  Nous avons un devoir d'apprentisage. Evidemment, on ne peut apprendre qu'éveillé. Vivre éveillé ou mieux
garder notre intelligence en éveil nous élève c'est à dire nous fait évoluer ce qui est une notion capitale. On pourrait dès lor comprendre pourquoi certains peuples sont développés alors que
d'autres croupissent dans la misère.


Articles Récents