Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AFRIQUE-PAUVRETE-AVENIR
  • AFRIQUE-PAUVRETE-AVENIR
  • : Ce blog traite des causes endogènes et exogènes liées à la pauvreté de l'Afrique. Il fait par ailleurs un pont entre l'Afrique et la France: la françafrique.
  • Contact

Recherche

Archives

9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 02:04

 

 

Photob 001Jean Jacques Rousseau ne disait-il pas "la loi ne frappe pas les fripouilles"  ? Les gueux et les puissants n'ont pas la même justice contrairement à ce qu'ils veulent nous faire croire. La justice est au service des Princes pour punir et condamner les petits hommes. Le cas de J. Chirac en est une illustration.

 

Chirac a les mains dans le sac de la justice avec les affaires des emplois fictifs de la mairie de Paris et de Nanterre. Les contribuables parisiens ont été abusés de plus de quatre millions d'euros dans cette affaire.

 

Ceux-là attendaient depuis une vingtained'années que l'homme rende aisément compte à la justice comme tout justiciable. A la grande surprise du Tiers-État,  le procès est repoussé à une date ultérieure. Mais personne n'est dupe. Ce procès n'aura plus lieu.

 

Une fois de plus, la preuve est faite: l'égalité de tous devant la loi, principe fondateur  de la Révolution française de 1789, est un leurre. Aujourd'hui, le peuple a les preuves d'une justice qui ne frappe que les faibles: les riens, les gens méprisables.

 

Pourquoi J. Chirac n'est pas un justiciable comme les autres ? chirac.jpg

 

 Les hommes politiques, les gouvernants, les princes, les souverains s'octroient mutuellement quelques privilèges qui les placent au dessus du peuple. Ils signent une sorte de pacte qui les rend solidaires quelque soit leurs divergences politiques: l'immunité à vie.

 

Par conséquent, les hommes qui exercent ces trois pouvoirs: celui de faire des lois, celui d'exécuter les résolutions publiques et celui de juger les crimes des particuliers sont amis et complices. 

 

Leur amitié affaiblit la justice. Et lorsque dans un pays la justice est faible, c'est-à-dire, si elle ne frappe que les dépourvus, il règne dans ce pays un affreux sentiment d'injustice qui porte atteinte aux valeurs de la République française.

 

Or, la France ne vit que grâce à ses valeurs. C'est donc, la nation qui est en danger.

 

Puissent tous les français se souvenir de cet acte indigne et injuste qui choque beaucoup d'esprit. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Brice MATINGOUT - dans FRANCE
commenter cet article

commentaires

Articles Récents