Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AFRIQUE-PAUVRETE-AVENIR
  • AFRIQUE-PAUVRETE-AVENIR
  • : Ce blog traite des causes endogènes et exogènes liées à la pauvreté de l'Afrique. Il fait par ailleurs un pont entre l'Afrique et la France: la françafrique.
  • Contact

Recherche

Archives

21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 11:53



Photob 001Le siècle des Lumières tire son nom du mouvement intellectuel, culturel et scientifique aux multiples manifestations connues sous le nom de Lumière. Il est souvent utilisé dans la littérature historique comme synonyme de XVIIIe siècle européen.

 

La Glorieuse révolution de 1688 peut en constituer le premier jalon et dans l’historiographie française, la fin de règne de Louis XIV est souvent retenue. La Révolution française a longtemps été vue comme et son achèvement et son accomplissement mais certains historiens, au regard des objets étudiés, privilégient une chronologie haute (1670 - 1820). Cependant, plus thématique que chronologique, la notion de siècle des Lumièresest définie par un ensemble d’objets, de courants de pensée et d’acteurs historiques. Dans le domaine des arts plastiques, il couvre la transition entre les périodes classique, rococo et néo-classique, et musicalement, il couvre les périodes baroque et classique.

 

La fortune de l’expression provient d’emblée de son utilisation massive par les contemporains. Au-delà, le développement et l’affirmation de l'histoire culturelle et sociale depuis les années 1970, a favorisé l’usage d’une expression commode en ce quelle permet de penser les recherches dix-huitiémistes de façon transversale et internationale en multipliant les objets et en dépassant les cadres nationaux.

L'Afrique a t-elle connue le siècle de lumière ? 

Je ne parle pas de la lumière diffusée par les Francs-Maçons.

Il s'agit, d'un véritable éveil de conscience pour la liberté. Déjà, dans les années 1960, au moment des indépendances, l'Afrique s'est retrouvée piégée par  les puissances colonisatrices, qui dans leur hypocrisie, ont maintenu le continent dans la dépendance économique. Peut-on parler d'indépendance sans indépendance économique ?  La liberté retrouvée fut utopique. Très tôt, les Africains qui criaient : " indépendance  tu bakidi" ( nous sommes devenus indépendants) ont déchanté car, la Françafrique avait réussi à corrompre quelques chefs d'Etats africains. Quant aux révolutionnaire, ils furent systématiquement tués par la main invisible de l'Elysée.

 

Le deuxième moment fort des conquêtes pour les libertés en Afrique se situe dans les années 1988 avec la Perestroïka initié par Gorbatchev, un vent de liberté venu de l'intérieur de l'U.R.S.S. qui a ébranlé toutes les formes d'oppression sur son passage: l'éclatement de l'U.R.S.S., la chute du mur de Berlin, la libération de la Pologne etc.

 

En Afrique, à la faveur de ce vent de liberté, les peuples vont réclamer la liberté, la démocratie et la fin des régimes dictatoriaux et corrompus. Dans certains pays comme le Bénin, les peuples obtiendront des princes la liberté et les nouvelles constitutions. Dans d'autres, les manifestations pour la liberté seront réprimées par le fer et le sang. Dans d'autres encore, l'espoir sera de courte durée car, les princes après avoir cédé leurs trônes sont revenus aux affaires aux prix des guerres civiles qui feront des milliers de morts. Les traumatisés par ces guerres se rangeront du côté des princes. C'est le prix de la paix. De nombreux frustrés s'exileront loin de leur terre.

 

Le troisième mouvement révolutionnaire se situe donc en 2011, marqué par des révoltes dans le monde arabe. En effet, en Egypte, en Tunisie, les peuples prennent conscience de leur condition de sans droits. Les révoltes naissent et prennent la forme des contestations des régimes corrompus et de revendications pour la liberté et la démocratie. Les régimes tombent. Le peuple, malgré le sang versé, crie victoire.

Toutefois, ces révolutions nées dans le monde arabe ne semblent pas ébranler les princes de l'autre côté du Sahel.

La lumière révolutionnaire semble être arrêtée par le sable du désert. Ce même sable maudit qui avait empêché les légions romaines  de prendre possession de l'Afrique noire il y a plus de vingt siècles. Quand on connaît tout le bénéfice tiré par les colonies grâce aux Romains, j'en viens à penser que l'Afrique noire aurait eu un autre destin, meilleur que celui d'aujourd'hui car, les Romains comme à leur habitude, auraient "connecté" l'Afrique noire  au reste du monde. L'Afrique serait sortie de son isolement peu être au début du IIIe siècle après J.-C.  Mais, cela n'a pu avoir lieu à cause de ce maudit désert de Sahara, le malheur de l'Afrique. abdoulaye_wade.jpg

 

 

Une fois de plus, à cause du Sahara, le continent noir n'a pas été visité par la lumière des nouvelles révolutions: les Printemps arabes. Et pourtant la lumière on en a besoin, car, c'est elle qui est sucsptible de mettre fin au règne de l'obscurantisme, du despotisme, la haine, la sorcellerie, les croyances qui réfutent la réflexion, les régimes politiques qui redoutent une vraie opposition. Il s'agit aussi d'en finir avec le règne des divisions ethniques qui empêchent l'émergence des nations... là dessus même nos pères catholiques ont échoué, ( lire l'évangile au coeur de l'Afrique des Ethnies dans le temps court de Dominique Ngoïe-Ngalla aux éditions Publibook). 

 

Toutefois, cette obscurité, en ma connaissance, trouve ses racines dans la pensée ( esprit et culture), d'où l'échec du mouvement de la négritude de Senghor et de Césaire. Il n'est pas étonant que l'obscurité dans la pensée se traduise par la pauvreté spirituelle et par réciprocité mathématique par la pauvreté dans tous les actes de la vie. 

 

Sans une vraie révolution qui débouchera sur la liberté, la démocratie et les constitutions qui limitent les pouvoirs et les mandats des princes, l'Afrique noire pataugera dans le moyen-âge de la pensée car il n' y a pas de peuple sans liberté. C'est pourquoi toutes les luttes de libération sont l’expression d’affirmations, de revendications, de reconnaissance d’identitaire. Un peuple opprimé est un peuple frustré et privé des ses éléments culturels, ses fondamentaux. Dès l’instant où celui-ci prend conscience de son état, il cesse de se conformer à l’ordre soit par la violence contre ses usurpateurs soit de façon pacifique. Dans les deux cas, l’usurpateur, l'oppresseur et le despote n’a jamais la sympathie du peuple. Il est l’ennemi, car la liberté est une valeur intrinsèque à l’homme, elle est ce que « l’homme acquiert par la nature et qu’on estime le plus précieux de tous les bien qu’il puisse posséder».  Dans ce cas, la libération de l'Afrique marquera une nouvelle ère: la rénaissance du continent noir. Nous en sommes pas encore là car, il y a trop de chaines à briser.  267496-la-liberte-et-la-democratie-sont-necessaire-autour-d.jpg

 

Trop de chaines à briser ? Le Sénégal tente de faire respecter la constitution à son président mais visiblement Abdoulaye Wade oppose quelques résistance. Est -ce le début de la longue marche du peuple africain pour la liberté ?   
267492-le-ticket-de-la-fraude-est-l-unique-coupable.jpg
.

Partager cet article

Repost 0
Published by Brice MATINGOUT - dans AFRIQUE
commenter cet article

commentaires

Länd 02/12/2009 15:05


_______Hey !______  ne négligeons pas l'éternité de lumière
solaire qui a sculpté l'Afrique comme une beauté fértile !

Les facettes et les strass de l'occident ne sont qu'illusion
mon Cher Watson...
Il est semble t-il vrai que l'Afrique n'a que l'ombre de Jésus pour
la soutenir, alors patientons sa venue s'il nous accorde notre Foi !
________________lllllll_______________ Bonnes Fêtes aux humbles !


Brice MATINGOUT 09/12/2009 09:27


On dit souvent que Jésus est la lumière des nations. Ce qui se passe c'est que l'Afrique a accepté Jésus cependant, elle a refusé sa lumière; et sans sa lumière Jésus est sans puissance. C'est
pour cela qu'il dit, ce peuple m'honore de ses levres mais son coeur est éloigné de moi. Ainsi compris, de sa venue, l'Afrique sera plus en deuil qu'en fête.


Articles Récents