Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AFRIQUE-PAUVRETE-AVENIR
  • AFRIQUE-PAUVRETE-AVENIR
  • : Ce blog traite des causes endogènes et exogènes liées à la pauvreté de l'Afrique. Il fait par ailleurs un pont entre l'Afrique et la France: la françafrique.
  • Contact

Recherche

Archives

3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 18:12

 

 

 Photob 001 Je voudrai aborder un sujet relatif à la responsabilité de la France  dans le déclenchement et le déroulement du génocide au Rwanda. Question sensible tant on sait  que la France a un rapport tendu avec son passé.

 

Cela se vérifie et se confirme sur la question de la colonisation et celle de la traite des nègres. Ce refus systématique de nier son passé se traduit aujourd'hui par un manque de confiance en soi quand il s'agit d'aborder l'avenir.

Ce n'est donc pas étonnant si la France, notre France, est en manque d'ambition et que l'avenir du pays ne fait plus rêver.

 

Le génocide du Rwanda oppose deux ethnies, les Tutsi et les Hutus, montés les uns contre les autres par les colonialistes allemands (1894) puis Belges (1918) dans le cadre de la politique du diviser pour mieux régner. 

Les Hutus sont agriculteurs alors que les Tutsi sont des éleveurs. Sur la base de l'alimentation des uns et des autres, les morphologies vont se dessiner. Cette différenciation sera pour les colonialistes un  élément d'appréciation et d'exclusion.

 

Ainsi, sous la colonisation, les Belges auront pour partenaires des Tutsi tandis que les Hutus sont tout bonnement écartés. Ainsi, l'élite politique, les dirigeants économiques, les cadres de l'armée seront  Tutsi sous la colonisation.

 

Mais en 1962,  lorsque le pays accède à l'indépendance, par un revirement de situation, les Belges confient la direction du Rwanda aux Hutus. Les Tutsi sont la proie de la Haine du pouvoir Hutu.

 

Cette oppression connaîtra une accalmie en 1973 avec l'arrivée au pouvoir de Juvenil Habyarimana à la faveur d'un coup d'état militaire. Les Tutsi, toujours écartés du pouvoir, tenteront plusieurs actions militaires contre le pouvoir des Hutus.

 

 

Ainsi, le président Rwandais, Hutu, est assassiné le 6 Avril 1994 au moment où son avion atterrissait à Kigali par les chefs militaires tutsi  dont Paul Kagamé, Tutsi, soutenu par les Américains.  

 

Les Hutus extrémistes, qui voulaient en découdre avec les Tutsi, saisirent l'occasion de passer à l'acte, c'est -à- dire réaliser le projet longtemps préparé d'éliminer tous les Tutsi à l'intérieur du Rwanda. Du 6avril 1994 au 4 juillet 1994, soit 100 jours, il eu  800 000 tués. Ce qui fait dire que c'est le génocide le plus rapide de l'Histoire. Triste record.

 

Ainsi présenté, d'où vient la responsabilité de la France ?

  ossements_04.jpg

Le Rwanda, par sa position géographique est un petit pays au coeur des enjeux géostratégiques entre la France et Les U.S.A.

 

Ce pays à lui seul pouvait être la porte d'entrée des Américains dans la sphère d'influence française et ainsi avoir la main mise sur la richesse de l'Afrique Centrale.

 

Le Rwanda est la limite entre les pays anglophones de l'est et les pays francophones de l'ouest. Toute la stratégie du président français, F. Mitterrand était d'avoir le  contrôle de ce pays. Les Tutsi étaient à la solde des U.S.A. pour Mitterrand, les Hutus étaient donc des alliés qu'il fallait avoir dans son camp. Et Habyarimana était donc très important dans le dispositif de l'Elysée.

 

Dans cette optique, même si la position de la France officielle se voulait neutre dans la lutte qui opposait Hutus et Tutsi, la position de l'élysée était claire: défendre les Hutus contre les Tutsi, amis des Américains qui représentaient une menace pour le fonctionnement de la françafrique.

 

Pour y arriver, la France à longtemps aidé à la formation de l'armée rwandaise (celle des Hutus). Du matériel militaire fut donné et toute la logistique qui va avec.

Ces cadres militaires formés par la France seront les meneurs du génocide au lendemain  du 6 avril 1994.  Par ailleurs, l'armée française installée au Rwanda n'avait aménagé aucun effort pour empêcher tant soit peu la violence qui a généré le génocide. Aussi, lorsque 2500 soldats français arrivent à Kigali officiellement pour s'interposer entre les deux ennemis, c'est en alliés qu'ils ont été accueillis par les Hutus car ces derniers savaient le pourquoi de cette présence.

 

Enfin, les Hutus ont commis le génocide sous la participation indirecte de F. Mitterrand qui en avait fait une affaire personnelle, une question d'honneur après son échec en Yougoslavie.

 

A cause de lui, de lui seul et non de la France, 90% des Tutsi furent massacrés.  Malgré cet acharnement contre les Tutsi, les Hutus perdirent la guerre militaire contre les unités dirigées par P. Kagamé. Il deviendra  Vice- Président et Ministre de la défense de 1994 à 2000 et enfin Président du Rwanda jusqu'à nos jours.

 

A la faveur du génocide, la minorité Tutsi est revenue au pouvoir dans ce pays fait de milles collines que le monde n'a connu qu'à cause du génocide.

 

Pour revenir au génocide, faut-il juger F. corps.jpgMitterrand pour son implication directe ou indirecte dans cette barbarie ? 

Je suis certain d'une chose, la France déteste son Histoire. Cette interrogation ne sera jamais abordée. Pour de nombreux français, le mieux serait d'oublier.

 

L'oubli, une façon très lâche de faire l'histoire de la France. Mais la stratégie n'est pas nouvelle. Des millions de jeunes français à la peau blanche côtoient tous les jours des centaines de jeunes aux peaux multicolores sans qu'on leur   explique l'origine de ce contact subit par le fait de la traite des nègres et de la colonisation.

 

La seule explication qui circule, la plus ridicule, les immigrés seraient venus en France parce qu' il y a à manger alors que chez eux, ils mourraient de faim.  Comble du ridicule devant une histoire falsifiée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Brice MATINGOUT - dans FRANCAFRIQUE
commenter cet article

commentaires

Nathalie Marie Penen 05/06/2010 09:21



Bonjour j'ai découvert il y a quelques jours votre site, et viens de lire votre article. Je ne peux qu'être d'accord et attristée par la véracité simple du peuple français face à son histoire,
tellement de choses n'étant pas enseigné dans notre système (ni foi, ni dieu, ni l'histoire vraie) au nom de notre laïcité et cette facilité à nier les vrais problèmes. Merci.



Articles Récents