Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AFRIQUE-PAUVRETE-AVENIR
  • AFRIQUE-PAUVRETE-AVENIR
  • : Ce blog traite des causes endogènes et exogènes liées à la pauvreté de l'Afrique. Il fait par ailleurs un pont entre l'Afrique et la France: la françafrique.
  • Contact

Recherche

Archives

25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 05:20

Photob 001La Loufoulakari est le nom d'un cours d'eau qui traverse la région du Pool pour se jeter dans le grand fleuve congo (République du Congo). Mais, l'histoire de ce nom a plusieurs fois divisée ceux qui s'intéressent à la question.

 

Pour certains, le mot Loufoulafari serait d'origine téké comme le seraient les mots Djoué et Kinkala, deux autres rivières qui arrosent le Pool. Ils justifient leur thèse en s'appuyant sur  des recherches qui font des tékés les premiers habitants du Pool avant que ces derniers soient repoussés de façon pacifique vers le nord (actuel Plateau Batéké)  par les Koongo venus du Koongo dia ntotéla (actuel Angola).

 

Toutefois, le professeur Jean Nkounkou de l'Université de Brazzaville a une autre version sur la question. C'est au cours d'un entretien qu'il m'avait informé de ses récherches sur l'origine du mot Loufoulakari. D'après lui, le mot Loufoulakari  ne serait pas on mot téké contrairement à ce que pense la majorité.

 

 Bien au contraire, il serait un mot koongo qui a été mal retranscrit par les premiers européens venus dans le Pool. En effet, Loufoulakari viendrait d'un groupe de mots, YA FWUILA NKAADI, ou YA FWUILA NKAARI ce que nous pouvons traduire en français, lieu où s'arrête le commerce (lieu qui symbolise la mort du commerce). loufoulakari.jpg

 

 En effet, d'après les témoignages, les commerçants chargés de leurs produits devaient traverser ce fleuve au courant très prononcé. Et comme, le seul ''pont" qui existait était composé d'un assemblage de lianes qui souvent se brisaient provoquant le risque de chute de marchandises, généralement posées sur la tête, mais aussi, la noyade de quelques commerçants.

On note tout de même le nombre très limité de noyades humaines. Les plus fréquents, étaient les noyades des marchandises. De ce fait, les commerçants ne pouvaient plus se rendre au marché étant donné qu'ils venaient de perdre leurs biens et marchandises.

Ces chutes annoçaient  la fin du commerce.

La Loufoulakari est donc le nom donné à ce lieu qui causa la faillite des centaines de commerçants. 

 

Par ailleurs,  la Loufoulakari est bien connue par ses chutes de Loufoulakari où le grand résistant koongo Boueta Mbongo fut décapité et jeté à l'eau par les colonisateurs.

 

La Loufoulakari est devenue célèbre grâce  au chanteur congolais Youlou Mabiala dans sa chanson titrée  Loufoulakari ce qui a réveillé la curiosité des congolais et des étrangers pour ce lieu sauvagement touristique.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Brice MATINGOUT - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

Articles Récents