Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AFRIQUE-PAUVRETE-AVENIR
  • AFRIQUE-PAUVRETE-AVENIR
  • : Ce blog traite des causes endogènes et exogènes liées à la pauvreté de l'Afrique. Il fait par ailleurs un pont entre l'Afrique et la France: la françafrique.
  • Contact

Recherche

Archives

22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 11:08

link 

 

MARINE LE PEN ET LES SIENS : QUE VEULENT-ILS REELLEMENT ?

 

 

Photob 001Si la France, ou mieux une certaine france était moins hypocrite, elle poserait plus clairement la question, quelle est la place des musulmans dans la République ?

Nous savons que le politiquement correct oblige certains hommes politique  à contourner la question en lui donnant une formulation qui la rende acceptable: la place de l'islam dans la République. Là encore, faute d'accord phraséologique, on voudrait que le débat du 07/04/2011 traîte plutôt de  la question relative à la laïcité en vue de ne pas stigmatiser les musulmans, disent-ils.

 

Mais, personne n'est dupe. Nous savons que c'est de l'islam qu'ils veulent débattre. Mais, l'islam en soi, n'est pas un problème. Cela est certain. Ce qui pose problème, puisqu'il y a problème aux yeux de nos compatriotes, ce sont des musulmans. Dans cet esprit, nos Français de souche s'ils étaient  plus courageux, ils poseraient clairement la question en ce terme : quelle est la place des musulmans en France  ?

 

De N. Sarkozy à Zémour, de C. Guéant à M. Le Pen, des  Xénophobes aux Français de souche, la question relative à la  place des musulmans dans la République est devenue primordiale. Ce qui fait dire à certains "qu'ils ne se sentent plus chez eux", "que la France n'est plus la France".

 

Notons par ailleurs que cette interrogation n'est pas tout à fait actuelle pour les Occidentaux. Déjà au X e siècle, des croisades furent organisées pour libérer Jérusalem entre les mains des musulmans considérés ni plus ni moins  comme ennemis des Chrétiens. L'intolérance religieuse était responsable de milliers de morts. Le Monde fut divisé entre celui des Chrétiens et celui des Musulmans au sortir de ces croisades. Je ne voudrais pas aborder la question qui divisa les Catholiques aux orthodoxes, ni même celle qui opposa les Catholiques aux  Protestants. Nous savons que l'Occident et la France sortirent affaiblis, très affaiblis de ces épisodes.  

 

Au XV e siècle, l'intolérance religieuse poussa des chrétiens espagnols à chasser des milliers de musulmans espagnols. Cette opération qualifiée de Reconquista mis fin à la tolérance religieuse et à la possibilité pour les uns et les autres de vivre ensemble indépendamment de leur foie. 

 

Aujourd'hui, en plein XXI e siècle, la France en vient à se poser la même question : Faut-il mettre les musulmans dans des bateaux en direction de la Méditerranée ou faut-il les convertir de force dans le catholicisme ? Quel recul !

 

 Ce débat est le signe que les esprits n'ont pas du tout évolué. L'intolérance religieuse est encore d'actualité chez certains  Français qui ne supportent pas la différence. Ceux-là militent encore pour une France chrétienne, pour une France d'autrefois, celle du passé.  

 

L'essentiel de leurs discours pointe l'immigré extra continental comme la cause du malheur et du déclin de la France. Ceux (certains français de souche et certains immigrés continentaux ) qui ont peur des crises provoquées par des politiques et des grands financiers, par manque d'esprit d'analyse, indexent les immigrés.

 

L'immigré devient l'alibi des crises incontrôlées.  Pourquoi l'immigré extra continental ? A première vue,  parce qu'il est trop différent.

 

Les xénophobes en viennent à identifier deux points majeurs qui posent problème à leurs yeux :


Si ceux que l’on nomme arabes étaient tous chrétiens, de préférence catholiques, ils seraient les bienvenus dans la République; car leur couleur de peau n’est pas incompatible. Ce qui pose problème aux "Français de souche", c’est leur religion, l’islam, trop différente.


Si ceux qui ont la peau noire avaient la peau blanche, ils seraient les bienvenus dans la République car leur couleur est incompatible avec celle des Français de souche. Même si certains d’entre eux sont de religion chrétienne.

 

En posant le problème de la sorte, on arrive sans difficulté à catégoriser, à classifier les Français , à les monter les uns contre les autres, à trier le vrai du faux français sur des bases qui, autrefois subjectives, sont devenues objectives et officielles. C'est le merite de N. Sarkozy. 

 

Voici la classification par ordre du vrai au faux français que nous avons pu dresser après maintes discussions avec ceux- là qui ne se sentent plus chez eux à cause des immigrés : Etre Français, c'est :

 

1- Etre Français de souche gauloise, blanc et chrétien, catholique de préférence.

2 - Français de souche non croyant

3- Français, blanc d'origine européenne

4- Français d'origine asiatique

5- Français de souche et musulman 

6- Français, blanc d'origine européenne et musulman

7- Arabe, mais chrétien

8- Personne de peau noire mais chrétienne

9- Arabe non croyant 

10- Personne de peau noire mais non croyante

11- Arabe musulman

12- Noir musulman

 

Cette liste n'est pas exhaustive. En effet, il y a une autre classification à établir au sein du monde musulman à en croire les islamophobes.

Selon eux, on ne devrait tolérer que l’islam philosophique des écoles rationalistes comme par exemple l’école moutazilite qui rejette le dogme incréé du coran ou l’islam chiite primitif des pères fondateurs qui lui aussi rejette le coran omarien , et l’islam mystique des soufis dont le mysticisme dépasse et outrepasse les dogmes islamiques. Autrement dit, on n’accepte que l’islam rationaliste et mystique qui ne se différencie fondamentalement du rationalisme et du mysticisme catholique et en fin de compte est aussi chrétien que celui -ci.

 

 

Ainsi compris, le problème devient facilement saisisable. Plus on s'éloigne de la liste, moins on n'est Français. Dans ce cas, il y a lieu d'aller chercher l'exil ailleurs.

 

Ceux qui ont peur des immigrés se retrouvent sur ces deux constats avoués ou inavoués : Ils ont le sentiment de subir l’islam des uns et la peau noire des autres au quotidien. Ces citoyens de terroir voudraient christianiser les premiers et blanchir les autres. Voici la réaction de certains d'entre eux :

 

"Entièrement d’accord, le problème fondamental est culturel et il n’a pas de solution avec la présence d’un Islam fort et vivace. Donc pour que ça marche il suffit simplement que les immigrés de culture musulmane deviennent non pratiquant comme le français moyen mais que constate-t-on : des revendications pour la construction de mosquées et le respect de coutumes incompatibles avec notre culture."

 

Une deuxième réaction:

 

« C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France estEctac Caricatures-Marine-et-Jean-Marie-Le-Pen 03 ouverte à toutes les races et qu’elle n'a aucune vocation universelle. Mais à condition qu’ils reste une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France . Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. ..

Ca vous parle, ce " à condition qu’il reste une petite minorité" et cette "France (qui) ne serait plus la France", ou pas du tout ? Parce que la citation est signée Charles De Gaulle. Vous savez bien l’esprit faible qui est parti à Londres pour lutter contre la précédente invasion étrangère...

C’est le fond du problème : les communautés musulmanes croyantes et pratiquantes ne sont pas intégrables dans des populations de culture judéo-chrétienne et réciproquement comme on peut le constater dans toute l’ère musulmane ou les cultures différentes ne dépassent pas 10% de la population (les zones où la proportion de culture différente est importante connaissent périodiquement des conflits)

La question n’est pas de supprimer toute forme de métissage en France et de refuser toutes les demandes d’accession à ce beau pays mais plutôt de les réguler et de mieux les contrôler. Un pays s’enrichit toujours d’apports culturels et intellectuels nouveaux, mais trop d’immigration c’est comme si ce n'était pas encore assez.

Beaucoup de pays démocratiques occidentaux pratiquent ces contrôles de flux migratoires de façon plus ferme que la France et n’en sont pas moins aussi ouverts , accueillants et tolérants. Réguler l’immigration sur des critères plus exigents n’a rien à voir avec le fait d’être rasciste ou xénophobe.

La France a trop longtemps été laxiste sur beaucoup de plans concernant la question de l’immigration.

Pendant 35 ans, en France, ma génération n’a entendu parler que de problèmes d’immigration, de racisme et tout ce qui se rapporte â ces questions et il n’est pas étonnant d’en être là aujourd’hui. C’est normal.Ce qu’il faut, c’est trouver l’équilibre.

                                               
Lorsque quelqu’un s’installe dans un pays, il doit se plier à ses lois, son mode de vie,son système. La personne doit être consciente de ses devoirs dans son nouveau pays tout comme elle est consciente de ses droits. Ce pays devient le sien.Elle est censée y payer des impôts et bénéficier de son système social. Elle devient citoyenne à part entière et doit se décider à prendre la nationalité de son pays d’accueil au bout d’un certain nombre d’années et cette citoyenneté ne doit pas être attribuée comme un dû. Elle  ne veut pas de cette citoyenneté officielle?  Alors,dehors.
Il y a plus grave : une antenne des immigrationnistes affirme que toutes les civilisations ont résulté de fusions de multiples cultures avec, forcément, des métissages biologiques. Et c’est vrai. Mais la perversion du propos consiste à occulter une partie de la réalité. Ces osmoses se sont produites sur de très longues périodes. Et elles ont fonctionné uniquement quand elles résultaient d’échanges mutuels acceptés. Et que les deux cultures présentaient des affinités suffisantes pour éviter des rejets des greffons par le corps social."

 

Troisième réaction :

" Partout où un peuple a essayé d’imposer ses rites et son mode de vie à un autre de façon brutale, surtout quand il y avait de nombreuses incompatibilités structurelles, philosophiques, sociétaires , cela a conduit à des violences, des vendetta, des mouvements de résistance, des insurrections, des milices, des guerres civiles ou frontalières"

 

Quatrième réaction :

 

" Il suffit d’interdire la construction des mosquées ainsi que les imams qui prêchent l’islam coraniste omarien avec comme sanctions leur expulsion avec leurs fidèles fanatiques du territoire de la France ,puis envoyer les prêtres et les pasteurs évangéliser la population musulmane restante, cela est très possible comme on voit en Algérie où malgré d’importantes entraves la population se convertit en masse au christianisme surtout chez les berbères ,avec plus de liberté je ne doute pas d’une plus importante conversion ,surtout si le clergé des dirigeants islamiques est décapité et les mosquées transformées en maisons de sagesse ou cathédrales des lumières"  

 

 

MON AVIS

 

Je pense qu’il est possible de faire le même constat : la France connaît des problèmes qui peuvent se traduire ou se traduisent déjà en crises sociales, crise économiques... Cependant, il faut être prudent quand à leurs causes. Je conçois qu'il y ait parfois ou souvent des problèmes posés par des immigrés extra continentaux. Mais, baucoup d'entre eux sont des Français à part entière. Nous sommes une République des égaux.

Je conçois aussi qu’il y ait une lâcheté coupable des politiques dans la transmission des valeurs et dans l’exigence de les faire appliquer.

 

Il s'agit, dans ce cas, de demander aux politiques d'être plus exigeants. Il faut aussi qu'ils soient irréprochables et clairs dans leurs convictions. Ce qui n'est pas toujours le cas. On l'a vu d'ailleurs au sein du gouvernement entre ceux qui voulaient voter le PS pour faire barrage au front national et ceux qui prônaient le ni-ni.

La même mésentente s'affiche sur le débat sur la place des musulmans dans la République.

 

Dan ce cas, ce n'est pas l'immigré qu'il faut condamner au pilori bien au contraire, ce sont des hommes politiques qui ont démissionné et ne remplissent plus leurs missions.

 

Pouquoi faire un débat et annoncer avant même le début de celui-ci qu'aucune loi ne sera prise contre les musulmans ? Trêve d'hypocrisie.Messieurs les fourbes, Il faut prendre une loi qui ramènerait à l'U.M.P tous les fidèles du front national . Je vous propose de faire comme Louis XIV en 1715 :  placez derrière chaque musulman un dragon qui l'obligerait à se convertir à la religion catholique. Qu'ils embrassent la croix. Traînez les dans vos églises presque vident tant que vous y êtes ! Tous ceux qui refuseraient la conversion, mettez les dans des bateaux et jetez les dans la Méditerranée !!

Messieurs les Français de souche, allez jusqu'au bout de votre logique. Soyez courageux. Votre hypocrisie n'a que trop duré ! Purifiez et blanchissez votre France, puisqu'elle n'appartient qu'à vous seuls. Puisque les immigrés noirs et arabo musulmans ne sont que des français de basse classe !

 

Par ailleurs, il ne faut pas amuser la galerie. On n'arrêtera pas l'immigration en France. Ce pays n'est pas une forteresse. Heureusement ! Dans la nouvelle économie (la mondialisation), les pays qui vont décliner sont ceux qui se renfermeront sur eux-mêmes. Normalement, la France comme pays ouvert, a des atouts, c’est l'un des rares pays d'Europe où la population se renouvelle, en partie grâce à l’apport de nombreux immigrés. Il s’agit maintenant de transformer cela en richesse économique. Cela est le travail des politiques.

Étant donné que ces derniers au lieu de gouverner dans le sens de proposer des solutions et de conduire le pays vers un cap, ils gèrent plus les émotions qui les limitent à ne trouver que des solutions sporadiques et médiatiques. Ce qui renforcent les crises, les frustrations et les peurs. Or les racistes et les xénophobes naissent et se nourrissent de ces peurs. Ce qui fait dire à certains que ces dernières servent quelques hommes politiques qui ont besoin de cette situation pour se présenter comme sauveurs de la France.

 

MA CONCLUSION

 

Les immigrés, pour les xénophobes et ceux qui ont peur, doivent se conformer à la France blanche et chrétienne: c’est le conformisme. Tous pareils : même religion (Catholique), même couleur de peau (blanche). La vie sera-t-elle possible dans un tel monde ?
Un tel monde serait invivable. Mais c’est le monde dont rêvent tous les xénophobes. Ils ne connaissent rien à la richesse de l’humanité et aux apports des diversités. Ces citoyens brandissent les valeurs de la France qui sont par ailleurs universelles. Il ne s’agit pas seulement de les brandir aux autres. Il s’agit de vivre en harmonie avec les exigences de ces valeurs qui sont la tolérance, la liberté, l’égalité et la fraternité. C’est en cela que nous serons des citoyens du monde.

Partager cet article

Repost 0
Published by Brice MATINGOUT - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires

Articles Récents