Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AFRIQUE-PAUVRETE-AVENIR
  • AFRIQUE-PAUVRETE-AVENIR
  • : Ce blog traite des causes endogènes et exogènes liées à la pauvreté de l'Afrique. Il fait par ailleurs un pont entre l'Afrique et la France: la françafrique.
  • Contact

Recherche

Archives

7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 19:38

 Trop de Noirs ! Trop de musulmans ! C'en est fini avec notre belle et douce France! Murmurent des pauvres dames  qui viennent de visiter une banlieue parisienne comme on visiterait le peuple massaï du Kenya. Elles avoueront après leur visite à haut risque qu'elles ont eu peur. Peur des immigrés. Peur de voir la France noircir. Peur de voir leur France s'islamiser. Il faut le dire, ces esprits faibles ont aussi  peur des crises économiques, peur de la mondialisation. Mais avant tout c'est la peur des autres qui prime. Les autres, ces immigrés.

 

Ces citoyens du terroir ont tellement peur qu'à leurs yeux la fille de Marie Le Pen devient un rempart inéluctable. Elle incarne la personne qui doit nettoyer et sauver la France. Pour quoi elle ? Neuf fois sur dix, elle vous répondra qu'elle n'est pas une immigrée, elle et Claude Guéant. Pour eux, « les Français, à force d'immigration incontrôlée, ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux. »

 

Je pose la question plus clairement : A quoi devait ressembler la France sans un seul immigré ? Mais avant d'y répondre interrogeons nous sans passion:  qui n’est pas immigré en France ?

 

Marine le Pen, Eric Zemour, Claude Guéant et autres individus de leur espèce ont la certitude d'être Français de souche et ils ont trouvé des gens assez cons pour le croire. Que dit Braudel F. sur la population française ?

 

  « La population française est un tissu composé de Photob 001plusieurs ethnies, de plusieurs peuples régionaux rassemblés, auxquels se sont joints par les différentes immigrations depuis plus d’un siècle, des étrangers d’Europe et de pays plus lointains. Tant d’immigrés depuis notre Préhistoire jusqu’à l’Histoire très récente, ont réussi à faire un naufrage sans trop de bruit dans la masse française que l’on pourrait dire, en s’amusant, que tous les Français, si le regard se porte aux siècles et aux millénaires qui ont précédé notre temps, sont fils d’immigrés. »

 

Pourquoi "nos français de souche" ignorent-ils l'histoire du peuplement de ce pays ? 

 

 De la romanisation à la germanisation des Gaulois durant plusieurs siècles de domination, il devenait de plus en plus rare de rencontrer des Gaulois culturellement homogènes. Au contact d’autres peuples différents, l’identité nationale gauloise devait, soit résister, soit se modifier, c’est-à-dire s’adapter, soit disparaître. Pour ma part, je pense qu’elle a subi des chocs très violents, par conséquent l’identité gauloise - culture et valeurs - devait se modifier c’est-à-dire qu'ils, de façon volontaire ou involontaire, durent adopter des valeurs, des cultures, des noms des peuples étrangers, par stratégie d’adaptation et de survie. D’une culture homogène, leur culture devint hétérogène.

 

Mais ils ne sont pas nombreux au XXIe siècle ceux qui se réclament de la descendance des Francs, ainsi que d’autres peuples germaniques. Et si Marine était descendante des Francs ? Dans ce cas, elle serait immigrée ce qui l'exclurait ipso facto de la branche de  « Français de souche.» 

 

Dans tous les cas, en 1789, la population française était déjà assez métissée du fait des différentes invasions et des apports des différents peuples, issus des différentes régions rattachées au territoire national.

 

 « les peuples ne sont presque jamais constitués d’après leur origine primitive »3, dans la mesure où, dans leurs contacts avec les autres, ils se modifient et changent volontairement ou involontairement. Marine et les siens ne peuvent constituer l'exception. 

 

Ainsi, la France de 1789 tout comme celle d’aujourd’hui est une France métissée tant du point de vue territorial que du point de vue démographique. Les différentes vagues d’immigration depuis les Francs et les différents liens, rendent la notion « Français de souche » aléatoire et abusive.

 

Dans la majorité des cas, il s’agit des imposteurs qui nous prennent pour des faibles et voudraient nous faire croire que la France est à eux. Et, à supposer que ces propriétaires aient pu exister, ils oublient que les privilèges avaient été abolis depuis la nuit du 4 Août 1789.

 

A compter de cette date, les terres de ce pays relevaient de propriétés exclusives de la Nation, donc du peuple. Le peuple, c’est la somme des Français dans notre unité complexe et notre complexité unie. C’est ce qui fait la particularité de notre pays.

 La France à ceci de particulier, très particulier : personne n'est pas plus Français que l’autre, même pas les Gaulois ( je l'ai montré). La nationalité française héritée de parents français ne trouve aucune justification dans la couleur de peau des uns ou des autres ou dans la religion des uns et des autres. La différence vient du fait qu'il y a des gens qui savent d'où ils sont venus, tandis que d'autres l’ignorent ou feignent de l’ignorer. Mais, l'ignorance n'est pas un prétexte pour prétendre être un « vrai Français ». Il s'agit d'une ignorance contre laquelle il faut lutter.

 

Par ailleurs, c'est parmi ces imposteurs que l’on trouve le nombre le plus élevé de racistes qui ont la certitude que ce pays est à « eux » exclusivement. Ils voudraient empêcher les « autres » de participer à la vie de ce pays, ou tout simplement de l'aimer sur la simple base du non conformisme au « corps traditionnel français ». Pour Marine et les siens, un immigré,4 restera toujours un étranger. thumbnail.jpg

 

Pour nos imposteurs et jeunes Gaulois, la douce France est en danger à cause de l’immigration. Ils veulent la nettoyer, la rendre propre, blanche. Pour y arriver, ils trient : à leur entendement, il y a de « vrais » et de « faux » Français, selon des critères qu’ils sont bien les seuls à maîtriser.  « Quand on naît con, on est con pour la vie, » disait Brassens.8

 

Etre Français, c’est croire aux valeurs de Liberté, d’Egalité et de Fraternité, heritées depuis 1789. Mais, le simple fait de croire aux valeurs de la République est largement insuffisant, il faut encore les défendre contre les nostalgiques d’un temps révolu.

 

L’Egalité de tous les français en tout lieux et en tout temps est un héritage considérable de la Révolution, « la République des Egaux » selon les mots de G. Babeuf.10 Ainsi, la remise en cause de ce principe, d’une manière ou d’autre, sera à l’origine de la fracture du pacte républicain.

 

 Par conséquent, on s’autoproclamant « Français de souche», par opposition au « Français de feuille » ou « Français de papier », on s’octroie sournoisement des privilèges sur la base de la « préférence nationale » chère à Le Pen qui se traduit dans ce cas en : « préférence blanche».

 

Agir dans ce sens, c’est remettre à jour le principe d’inégalité de traitement, avec tous les risques qui en découlent chez les victimes. Mais, c’est aussi en finir avec les acquis de 1789, dans ce cas, les opprimés feront une nouvelle Révolution.

Enfin, c’est mettre la Nation en périr, car une Nation ne tient que si tous ses fils partagent le même rêve.

 

 Marine, nous n'avons pas peur de votre idéologie qui ne fait rêver que M. Sarkozy qui vous trouve séduisante même très séduisante au point où il sacrifie la République pour des fins de stratégie électorale. 

 

 De toute façons, vous n’avez d’autres choix que de vous adapter car le problème du métissage se pose / s’impose, et ira croissant en s’accélérant sur les brèches créées par la mondialisation. C’est donc par la volonté générale des uns et des autres que l’émergence de la Nation sera possible. Mais une Nation n’est pas acquise définitivement, elle est une conquête permanente où chacun trouve sa place sans exclure les autres.

 

La Nation est un espace où « les hommes sentent dans leur cœur qu’ils sont un même peuple lorsqu’ils ont une communauté d’idées, d’intérêts, d’affections, de souvenirs et d’espérances. Voilà ce qui fait la Patrie. La Patrie, c’est ce qu’on aime 1»

 

Tous comptes faits, la France est un bon projet qui peut-être ne se réalisera pas du fait des mentalités des uns et des autres qui s’excluent au lieu de fusionner, qui ont peur et qui font peur. Dans ce cas, c’est la Nation qui sera en péril car :

- si le sentiment de vivre ensemble se révélait davantage un slogan qu’une réalité puisqu’ « une nation est…une grande solidarité.»2

- si les valeurs qui ne feraient plus rêver, ne l’emportaient sur les frustrations en lieu et place de l’affection.

Dans ces conditions les valeurs s’appauvrissent et disparaissent tôt ou tard, quel que soit le mode de vigilance mis en place. Ce fut le cas des anciennes et brillantes civilisations disparues par effet d’élimination naturelle.

Mais nous ne voulons pas en arriver là mesdames et messieurs les Français de souche. Ne vous en déplaise, à force de faire de telles déclarations, nous autres immigrés nous avons souvent le sentiment de ne plus être chez nous, j'en suis fort mal à l'aise.

                                                                                   

Partager cet article

Repost 0
Published by Brice MATINGOUT - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires

Amitha 21/03/2011 13:59



" Vivre c'est s'adapter" dit-on. Et ce qui ne s'adapte pas finit par disparaitre. Cette verite axiomatique est ignoree par ceux qui cultivent et entretiennent, non seulement leur propre ignorance
mais aussi l'ignorance des autres ignorants...!!!


Que tous ceux ne veulent pas comprendre ou nous en sommes actuellement avec le progres dans tous les domaines de la vie sur la planete, retiennent au moins cette verite: ON ARRETE PAS LE PROGRES.
Marie Le Pen et autres de meme espece, vont disparaitre....


ALT


 


 



brice 20/03/2011 17:30



Faux, le plus grand problème de l'Afrique, c'est l'Occident



Moamo 20/03/2011 00:42


Comme disait un grand philosophe papou : Le plus grand Probleme de l'Afrique, c'est l'africain.


Articles Récents