Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AFRIQUE-PAUVRETE-AVENIR
  • AFRIQUE-PAUVRETE-AVENIR
  • : Ce blog traite des causes endogènes et exogènes liées à la pauvreté de l'Afrique. Il fait par ailleurs un pont entre l'Afrique et la France: la françafrique.
  • Contact

Recherche

Archives

19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 22:45
1. Le « Pétrole bleu »
a. Un potentiel dépassé par l'utilisation des sociétés moyen-orientales
Les ressources globales estimées à 17 000 m3/hab./an en 1950 passent à  7 000 en 2000 et les projections pour 2025 sont  estimées à 5 000 m3/hab./an . 

En 1985 la région comptait encore 2 pays excédentaires en eau mais en 2000, tous les Etats de la région sont menacés de pénurie ou sont fortement déficitaires.
b. Une ressource recherchée et rare
L'eau est une préoccupation essentielle pour les Etats de cette région. L'Arabie Saoudite puise dans des nappes fossiles 82,5 % de son eau (forages en plein désert). Le dessalement engendre des coûts élevés puisque la production d'un litre d'eau douce vaut entre 1,8 et 2,7 $. A cela, il faut ajouter une fragilité stratégique de ces sites de production. La politique de recherche et de production de l'eau de l'Arabie Saoudite lui a permis de devenir autosuffisante en 1985 (légumes, fruits, produits laitiers, poulets et blé, qui est même exporté vers d'autres pays de la région).
2. Une ressource au cœur des programmes d'aménagement
a. La multiplication des aménagements de stockage
Dans les régions arides et semi-arides du Moyen-Orient, les Etats cherchent à retenir l'eau sur leur territoire national. Tous les Etats ont élaboré des politiques de grands aménagements (barrage d'Assouan et lac Nasser en Egypte, plusieurs dizaines de barrages contrôlent l'écoulement des eaux du Tigre et de l'Euphrate en Turquie, Syrie et Irak d'amont en aval). Les barrages sont nécessaires au développement agricole mais peuvent être à l'origine de tensions politiques régionales. La multiplication des barrages en Turquie (barrage Atatürk et projet GAP) a pour effet de réduire le débit de l'Euphrate de 37 % à son entrée en Syrie, tandis que celui du Tigre a diminué de 24 % à son entrée en Irak.
b. Les aménagements de production
La production est réalisée par les usines de dessalement de l'eau de mer. Vingt-deux grandes usines de dessalement sont situées le long du golfe Persique ou de la mer Rouge. Les usines ont pour mission d'alimenter les grandes villes et des systèmes de conduites alimentent les villes de Riyad, Médine, La Mecque et Taëf en Arabie Saoudite.
c. Les conséquences des aménagements sur les paysages
Le stockage (barrages-réservoirs) et la redistribution des eaux (transfert ou dérivation) ont pour effet de faire « reverdir le désert ». Les périmètres irrigués circulaires, les vallées de culture forment des oasis étonnantes par leur taille. Ainsi, le canal « parallèle » au Nil (canal de Touchka) et la « Nouvelle Vallée » permettent de développer les productions agricoles. Toutefois, les problèmes naissent lorsque les cours d'eau alimentent plusieurs Etats.
3. L'eau : un enjeu géostratégique dans les conflits de la région 
a. L'importance des considérations hydrauliques
En Palestine également, les revendications territoriales sont liées aux conditions d'accès à l'eau. Depuis 1967, l'occupation du Golan, de la Cisjordanie et de Gaza donne à Israël toute latitude quant à l'utilisation des eaux (pompage des eaux du Golan, utilisation des ressources venant de la nappe phréatique de Cisjordanie et de la nappe littorale). Depuis la guerre du Liban et l'établissement d'une zone de sécurité dans le Sud-Liban, un projet s'est développé pour détourner une partie des eaux du Litani vers le Jourdain, ce qui provoque de vives oppositions à l'échelle régionale.
b. Les déséquilibres de prélèvement
Sur un prélèvement total de 710 millions de m3/an (le potentiel se limite à 740 millions de m3/an), Israël et les implantations israéliennes puisent 530 millions de m3/an et les Palestiniens seulement 180 millions de m3/an. Le partage des eaux est inégal et Israël intègre 80 % des eaux de Cisjordanie dans son réseau national et surexploite la nappe littorale (en cours de salinisation). Israël absorbe 86 % des ressources en eau, les colons des territoires occupés 4 % et les palestiniens 10 %. Ces prélèvements ont permis à Israël de développer une agriculture irriguée puissante et fortement exportatrice (agrumes notamment) qui absorbe à elle seule 62 % des eaux consommées dans le pays.
L'essentiel 

A l'échelle planétaire, les ressources en eau disponibles par habitant diminuent de manière alarmante. L'approvisionnement en eau est devenue d'autant plus essentielle pour les Etats du Moyen-Orient que la population des Etats a augmenté, s'est urbanisée et que les pays ont diversifié leurs activités de production. Pour répondre à ces besoins, les Etats mettent en place des politiques nationales de stockage et d'utilisation de l'eau pour leur propre économie, ce qui n'est pas du goût des Etats situés dans les régions à l'aval des bassins-versants. Les conflits d'usages ont provoqué des tensions vives entre la Turquie, la Syrie et l'Irak, mais c'est en Palestine que les conflits concernant l'usage et les ponctions sur les nappes phréatiques atteignent une acuité dramatique dans la mesure où ils accentuent les tensions politiques qui trouvent de nouvelles raisons de cristalliser les antagonismes.
Repost 0
Published by Brice MATINGOUT - dans COURS LYCEE
commenter cet article
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 22:33
1. Les pollutions sont liées à l'intensification des activités humaines
a. Des pratiques délétères
L'industrialisation et l'urbanisation dans la seconde moitié du XIXe et pendant le XXe siècle ont développé des pratiques néfastes au devenir des sociétés humaines. Dans certains secteurs de la mer Baltique et de la mer de Barents ou de Kara, du matériel militaire (explosifs, déchets chimiques datant de deux dernières guerres, déchets nucléaires) est immergé et représente un risque de pollution potentiel pour les zones de pêche.
Des études américaines ont montré que les pesticides (DDT notamment) se trouvaient en teneur importante dans les courants océaniques de grande profondeur, à l'origine de la chaîne alimentaire.
b. Les pollutions des eaux continentales
Les concentrations urbaines et celles des zones industrialisées sont à l'origine de l'augmentation des effluents (rejets liquides ou gazeux liés à une activité humaine). Avant les années 1960, 1/5e des eaux du Rhin était utilisé pour la consommation industrielle et urbaine, alors qu'il n'existe quasiment pas de système d'épuration pour traiter les rejets chimiques des usines suisses (Sandoz-Bâle), françaises (Rhône-Poulenc, potasses de Mulhouse), allemandes (BASF, Bayer), et néerlandaises (Shell, Unilever). Depuis les années 1960, les boues contaminées (cadmium, mercure, nitrates...) dans le port de Rotterdam sont tellement importantes que leur écoulement  n'est plus possible.
2. La pollution : un enjeu majeur pour les sociétés et les pouvoirs publics
a. Les perturbations de l'environnement
Les effets des pollutions sur les écosystèmes sont considérables : eutrophisation (réduction de l'oxygène dissous dans les eaux lacustres) entraînant une destruction de la faune, modification biologique de la faune (changement de sexe de certaines espèces de poisson dans la basse Seine). Le lac Léman (entre Suisse et France) illustre les problèmes des pollutions combinées : le lac a connu des pollutions à la fois agricoles, industrielles, et urbaines (développement industriel du Valais, traversé par le fleuve et certains affluents). En Bretagne, les pollutions d'origine agricole (engrais chimiques, excédents de lisiers rejetés, produits phytosanitaires) ont eu des effets dramatiques sur les cours d'eau de la région.
b. Les problèmes sanitaires
La ville de Redon (Bretagne) fait par exemple régulièrement l'objet d'interdictions de consommation de l'eau courante en raison de pointes de potabilité médiocre. Les villes des pays en développement sont également touchées. L'augmentation rapide de la population est supérieure à la possibilité de développer des réseaux d'adduction d'eau. Le quartier de Pikine (banlieue de Dakar) a vu se développer des méthodes non contrôlées d'accès à l'eau (récupération des eaux de pluies, creusements de puits dans des nappes souvent souillées). De plus, la gestion et l'adduction de l'eau sont confiées à des compagnies privées qui suppriment les bornes fontaines dans les quartiers (souvent les plus pauvres) où les populations ne peuvent pas honorer leurs factures d'eau.
3. Quelles solutions ?
a. Les tentatives de régulation des activités polluantes
Dans le cas du Rhin, les Etats du bassin versant (France, Allemagne, Suisse, Luxembourg, Pays-Bas) ont tenté de trouver une alternative à l'utilisation du fleuve comme « égout » industriel et urbain. En 1963, ils créent la CIPR (Commission Internationale pour la Protection du Rhin). Après des années de simple contrôle, la CIPR propose en 1989 un plan de dépollution accepté par les Etats riverains. L'Escaut, largement affecté par les pollutions industrielles et urbaines du Nord de la France et de la Belgique fait l'objet d'un plan international (1997) destiné à sauver le cours d'eau.
b. Le contrôle des affluents
Depuis les années 1980, les pouvoirs publics ont mis en place des politiques de contrôle et ont favorisé le développement d'installations d'épuration des eaux. Dans le cas du lac Léman, les berges ont été « ceinturées » de 160 stations (sur les rives françaises et suisses) complétées par des campagnes en faveur de la réduction des produits contenant des phosphates (lessives, engrais). De même, on crée des systèmes permettant de recueillir séparément les eaux pluviales et les eaux usées. La situation est plus satisfaisante, mais les efforts de dépollution sont longs et coûteux (près de 100 millions d'euros du côté français et 1 milliard de francs suisses pour les stations de la ville de Lausanne).

 

Repost 0
Published by Brice MATINGOUT - dans COURS LYCEE
commenter cet article
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 02:35

Étude d¹un document : Vertus et vices de la constitution athénienne 

Le document à étudier est un extrait d¹une pièce de Théâtre d¹Euripide (480-406 av JC)  un athénien auteur de nombreuses pièces.Dans cet extrait Thésée,héros athénien mythique et un Hérault thébain (de la cité de Thèbes) comparent le système politique de leur cité.


" THÉSÉE : [1]
Notre cité n'est pas au pouvoir d'un seul homme: elle est libre. Son peuple la gouverne:
tour à tour, les citoyens reçoivent le pouvoir, pour un an . Elle n'accorde aucun privilège à la
fortune. Le pauvre et le riche y ont des droits égaux.
LE HÉRAUT THÉBAIN : [2]
La cité dont je viens est gouvernée par un seul homme, et non par la foule. Personne ne la flatte ou ne l'exalte par son éloquence, personne ne la tourne ou la retourne selon son seul intérêt particulier [Š] D'ailleurs comment le peuple, qui n'est pas capable de raisonnements droits, pourrait-il mener une cité sur le droit chemin? Un pauvre paysan, même instruit, en raison de son travail, ne peut consacrer son attention aux affaires publiques.
THÉSÉE :
[Š ] Pour une cité, rien n'est pire qu'un tyran. Sous la tyrannie, les lois ne sont pas les mêmes pour tous [Š] l'égalité n'existe plus. Au contraire, sous le règne des lois écrites, pauvres et riches ont les mêmes droits. Le faible peut répondre à l'insulte du fort, et le petit, s'il a le droit pour lui, peut l'emporter sur le grand. La liberté, elle est dans ces paroles: "Qui veut donner à l'assemblée un sage avis pour le bien de la cité ?". Qui veut parler se met en avant, qui n'a rien à dire se tait. Peut-on imaginer plus belle égalité entre les citoyens?"
Euripide , Les Suppliantes ; vers 404 et suivants ( date : environ 422 av. J.C.)
 
[1] Thésée : héros mythique d'Athènes
[2] héraut thébain : messager de la cité de Thèbes. Rivale d'Athènes, Thèbes est gouvernée par un tyran.


1-Présentez ce document en rappellant quel est le rôle du Théâtre dans la cité d¹Athènes au Veme av JC.

2-Surlignez le passage dans lequel Thésée caractérise le régime politique de la cité d¹Athènes.Quel est ce système politique?

3-Quels sont pour Thésée les vertus (avantages) de ce système politique ?Quels principes politiques et juridiques sont ici définis?

4-Comment le ³peuple² athénien ³gouverne t-il² la cité d¹Athènes au Veme av JC ?Peut-on réellement parler comme Thésée d¹un gouvernement de la cité par l¹ensemble du peuple ? (justifiez)

6-A quel autre système politique Thésée oppose t-il celui d¹Athènes.Quel est son point de vue sur ce système ?

7-Quels sont pour le thébain les vices (défauts) du système politique athénien?Ses reproches sont-ils justifiés?D¹après vos connaissances ,quels sont les autres ³vices² du système politique athénien?

8-En conclusion quel est le but recherché par l¹auteur de ce document?


 

 

 

 

ÊTRE CITOYEN A ATHÈNES AU VEME AV JC/EVALUATION (2)


Discours de Périclés en 431 avant JC. (Éloge d¹Athènes et de ses morts) rapporté par Thucydide
(Histoire de la guerre du Péloponnèse)


Au cours de la célébration des funérailles des soldats morts la première année de la guerre
du Péloponnèse (Guerre contre Sparte),Périclés prend la parole.

  Notre système politique n¹a rien à envier aux lois de l¹étranger.
  Nous sommes nous mêmes des exemples non des imitateurs .
  Du fait que  chez nous les choses dépendent d¹une majorité
  et non d¹une minorité notre régime a pris le nom de démocratie.
  En ce qui concerne nos différends,l¹égalité est assuré à tous par
  la loi et chacun obtient la considération en raison de son mérite,
  et la classe à laquelle il appartient  importe moins que sa valeur
  personnelle.,enfin nul n¹est gêné par sa pauvreté ni par l¹obscurité
   de sa condition sociale s¹il peut rendre des services à la cité...
  La liberté est  notre règle dans le gouvernement et dans nos relations
   quotidiennes.C¹est par nous mêmes que nous décidons des affaires,
  que nous en faisons un compte exact:Pour nous la parole n¹est pas
  nuisible à l¹action,ce qui l¹est c¹est de ne pas se renseigner par la
  parole avant de se lancer dans l¹action....En un mot, je l¹affirme,
  notre cité dans son ensemble est l¹école de la Grèce.

 



1-Présentez le document en indiquant quelle est sa nature, qui est son auteur (que savez-vous de lui ? ),dans quelles circonstances et devant qui il a été prononcé et quel est le thème général
de ce discours.

2-Relevez ou surlignez le passage dans lequel l¹auteur définit le système politique d¹Athènes. Quel principe politique définit-il?Quels sont pour l¹auteur, les mérites de ce système politique ?

3-D¹après vos connaissances,cette description de la cité d¹Athènes et de son système politique est-elle exacte ou faut-il la nuancer ? (Argumentez)

4-En conclusion,indiquez quel est selon vous le but de ce discours (Aidez vous de la dernière phrase).

Repost 0
Published by Brice MATINGOUT - dans COURS LYCEE
commenter cet article
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 02:30

IIIème millénaire av. J.-C. : Les premières civilisations (Mésopotamie)
VIIIème siècle av. J.-C. : Homère, Fondation de Rome, Ecriture de la bible
Vème siècle av. J.-C. : Apogée d’Athènes (Périclès, le Parthénon)
52 av. J.-C. : Victoire de César sur Vercingétorix à Alésia
Ier siècle : Débuts du christianisme
IIème siècle : Apogée de l’Empire romain, la “paix romaine”
Vème siècle (476) : Dislocation de l’Empire Romain

622 : L’hégire (début de l’ère musulmane)
800 : Couronnement de Charlemagne
Xème-XIIème siècle : L’âge des églises romanes
1096-1099 : La première croisade
XIIème-XVème siècle : L’âge des églises gothiques
1492 : Prise de Grenade - découverte de l’Amérique
XVème-XVIème siècle : La Renaissance
1598 : L’Edit de Nantes
1661-1715 : Règne de Louis XIV

 

Milieu du XVIIIe siècle : l’Encyclopédie
1789-1799 : La Révolution Française
14 Juillet 1789 : Prise de la Bastille
26 Août 1789 : Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen
Septembre 1792 : Proclamation de la 1ère République
1799-1815 : Le Consulat et l’Empire
1804 : Premier Empire (Ier Napoléon)
1815 : Congrès de Vienne
1815-1848 : Monarchie Constitutionnelle en France
1848-1852 : Seconde République (suffrage universel - abolition de l’Esclavage)
1852-1870 : Second Empire (Napoléon III)
1870-1940 : Troisième République
1882 : Jules Ferry, L’école gratuite laïque, et obligatoire
1894-1906 : Affaire Dreyfus
1905 : Loi de séparation de l’église et de l’Etat

Repost 0
Published by Brice MATINGOUT - dans COURS COLLEGE
commenter cet article
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 02:33

 

 


 

Commentaires

     Ce devoir s’inscrit dans la partie du programme de seconde intitulée " le citoyen à Athènes au Ve siècle av . J.C.

 


 

Devoir

L’éphébie à Athènes au Ve siècle av. J.-C.

 

     " Les jeunes gens sont inscrits parmi les membres du dème(1) à l’âge de 18 ans. Au moment de l’inscription, les membres du dème, après serment, prennent leur décision par un vote (...). Cela fait, le conseil (la boulè) soumet les inscrits à un examen [de vérification]. Leurs père (...) élisent les trois citoyens qu’ils estiment les plus honorables et les mieux à même de prendre soin des éphèbes (...). Ces chefs, après avoir réuni les éphèbes, commencent par faire avec eux la tournée des sanctuaires, puis se rendent au Pirée où ils tiennent garnison (...). Le peuple nomme aussi à main levée deux instructeurs et des maîtres qui leur apprennent à se battre comme hoplites, à tirer à l’arc, à lancer le javelot, à manœuvrer la catapulte. Il est alloué aux éphèbes 4 oboles par tête. (...) Ils passent ainsi la première année de l’éphébie. La seconde année, une assemblée du peuple est tenue au théâtre et les éphèbes y sont passés en revue. Ils reçoivent alors de la cité un bouclier rond et une lance, effectuent des rondes militaires et tiennent garnison dans les forts (...). A l’expiration des deux années, ils sont désormais confondus avec les autres citoyens ".

 

(1) dème, plus petite division administrative de l’Attique.

 

Aristote, La Constitution des athéniens, 42, 1-5, vers 330 av. J.-C.

 

Questions :

  1.  

     

  2. Présentez le document (nature, date, auteur, contexte…)
  3.  

     

  4. Expliquer ce qu’est un éphèbe et en quoi consiste l’éphébie.
  5.  

     

  6. A quelle vérification peut procéder la Boulè ? Quel est le rôle de la Boulé dans les institutions athéniennes ?
  7.  

     

  8. Quel nom donne-t-on à l’assemblée du peuple ?
  9.  

     

  10. Montrez en vous appuyant sur des exemples du texte qu’Athènes est une cité démocratique.
  11.  

 


 

L’éphèbie à Athènes au Ve siècle av. J.C.

Correction

       

  1.  

  2. Ce document est un extrait d’une œuvre littéraire, " La constitution des athéniens ", qui est un traité politique rédigé par Aristote vers 330 av. J.-C.
  3.  

     

  4. Un éphèbe est un jeune homme athénien qui accompli son service militaire ou éphèbie, entre 18 et 20 ans, pour devenir citoyen. La première année l’éphèbe reçoit une instruction militaire, la seconde il doit tenir garnison dans des forts.
  5.  

     

  6. La Boulè est un conseil permanent de 500 citoyens tirés au sort chaque année parmi l’ensemble des citoyens. Cette institution est chargée de préparer les séances de l’assemblée des citoyens, et de contrôler les magistrats. D’après ce texte elle vérifie également que les jeunes éphèbes remplissent bien les conditions pour devenir citoyen, c’est à dire être fils d’un père citoyen et d’une mère fille de citoyen.
  7.  

     

  8. L’assemblée du peuple (ou des citoyens) porte le nom d’Ecclesia.
  9.  

     

  10. Athènes est une cité démocratique, c’est à dire que le pouvoir appartient au peuple. En effet, on observe dans le texte que les décisions sont à tous les niveaux prises démocratiquement à la suite d’un vote : les membres du dème prennent leurs décisions par un vote ; les pères des éphèbes élisent les trois citoyens qui seront les chefs des éphèbes, et le peuple élit de son côté des citoyens chargés de l’instruction militaire des éphèbes.
  11.  

Repost 0
Published by Brice MATINGOUT - dans COURS LYCEE
commenter cet article
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 02:25




Nous allons maintenant comparer la citoyenneté dans deux puissantes cités du temps de l’antiquité opposées de part leur époque comme de leur situation géographique. Athènes était une cité dominant une petite partie de la Grèce appelée l’Attique. Nous étudierons celle-ci lors de l’apogée de sa démocratie, au 5ème siècle avant JC. 

Contrairement à Athènes, l’Empire Romain dominait toute la côte de la mer Méditerranée. Nous l’étudierons lors de son changement de régime politique, de la république à l’empire, du 1er au 3ème siècle après JC. 

Un citoyen est un Homme qui jouit de plusieurs droits et doit s’acquitter de devoirs. Nous nous demandons alors s’il n’y a pas des différences entre la citoyenneté à Athènes au 5ème siècle avant JC et celle de l’Empire Romain 7 siècles plus tard. 

Afin de répondre à cette question, nous verrons dans une première partie les points communs et les différences des droits des citoyens à Athènes et dans l’Empire Romain. 
Dans une seconde partie, nous verrons les points communs et les différences des devoirs des citoyens à Athènes et dans l’Empire Romain.
Dans une troisième partie, nous verrons les points communs et les différences de l’acquisition et l’extension de la citoyenneté à Athènes et dans l’Empire Romain. 



Grâce à la composition ci-dessus, nous avons pu répondre à la question posée précédemment. 
Il y a donc bien des différences entre la citoyenneté à Athènes au 5ème siècle avant JC et celle de l’Empire Romain du 1er au 3ème siècle après JC. 

Elles concernent surtout l’égalité des citoyens à Athènes et le fait de deux rangs sociaux dan l’Empire romain : les homonestories et les humiliores. Ces derniers devront rester toute leur vie au service des homonestories. Ces différences concernent également l’acquisition et l’extension de la citoyenneté. 

Cette dernière étant totalement opposée de l’Empire Romain à Athènes. Nous avons prouvé que malgré ses différences selon les époques, la démocratie est depuis longtemps utilisée et qu’elle repose sur les mêmes fondements.

Repost 0
Published by Brice MATINGOUT - dans COURS LYCEE
commenter cet article
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 14:15
Scoop : “Révélations accablantes sur les crimes de Sassou Nguesso dans la région du Pool, au Congo Brazzaville (1997-2003) “
By webmaster1 On 11 May, 2013 At 02:56 PM | Categorized As A la UneArticlesCongo | With 0 Comments

 

 

execution sommaire

Okombi, un cobra repéré dans la zone de Ouenzé, avoue publiquement qu’ils (les cobras) ont tué beaucoup de civiles dans le Pool, en les prenant pour des potentiels Ninjas (un Témoignage recueilli par Gervais Mboumba, militant des droits de l’homme gabonais).

Mises à part les morts que Sassou Nguesso et ses cobras, sa milices privée, ont occasionnées pendant son coup d’État en 1997, lequel coup d’état transformé en rébellion. En recevant de l’aide militaire de l’armée Angolaise, les supplétifs de la DST : l’armée de la garde présidentielle de Mobutu, des génocidaires Rwandais qui sont toujours cachés au nord du Congo Brazzaville y compris l’armée Tchadienne, Sassou a tué plus de 15.000 civiles dans la région du Pool, après que les ninjas du révérend Pasteur Toumi ait mis en déroute, des contingents des soldats de Sassou sous les commandes du colonel Tsourou et du général Mokoki.

Après avoir tué les 530 jeunes qui revenaient de leur refuge à Kinshasa après la guerre, Sassou a fait plus de 15.000 tués comptables à sa milice ethnique appelée les cobras, en association avec l’armée tribale composée des généraux de son village, d’ailleurs, les seuls généraux que compte l’armée congolaise.

Aujourd’hui, plusieurs cobras qui ont participé aux massacres dans le Pool, commencent à en avoir marre, parce qu’ils ne comprennent pas pourquoi avoir tué des civiles dans le Pool.

L’un d’eux au nom d’Okombi, relate les faits très choquants. Il a même peur de parler devant les micros et les cameras, car il craint pour sa vie de manière qu’il ne soit pas kidnappé par les hommes de Sassou. Ce jeune à demi-fou, car le sang humain sûrement l’a transformé, il éprouve cependant un vif regret d’avoir tué deux filles à bout portant, après les avoir violées dans une broussaille près de Kinkala.

Dans son récit, il avoue qu’il regrettait jusqu’aujourd’hui, pourquoi cette guerre du Pool et pourquoi les avait tuées. L’un d’eux avoue également qu’après que les militaires cobras de Sassou aient été tués au combat dans une embuscade tendue par les Ninjas du Pasteur Tumi, l’armée et le chef d’État major et le chef des opérations militaires de cette époque avaient jugé bon de procurer de la drogue à tous les cobras. Lorsque la nouvelle a circulé que les leurs avaient trouvé la mort au combat, et, chemin faisant pour éviter que les jeunes soient démotivés et démoralisés, chacun d’eux avaient reçu des chefs militaires, un kilo de drogue en entrant dans la région du Pool. C’est à cette occasion que le génocide dans le Pool s’est réalisé. Okombi affirme qu’ils tuaient par plaisir, à cause de la forte drogue prise avant les patrouilles.

Comme l’affirme bien ce jeune repéré dans la zone de Ouenzé, il avoue qu’ils ont tué beaucoup de civiles, en les prenant pour des potentiels Ninjas. Effectivement, poursuit-il, lorsque l’adjudant de compagnie de son groupe a entendu des coups de feu, alors que ces coups partaient d’un lieu avoisinant tenu par d’autres cobras, ils ont été amenés sous l’ordre de leur chef de tirer sur tout ce qui bouge. À cette occasion, Ils tuaient des civiles toute les nuits, dès qu’ils arrivent dans un village dans la région du Pool. Il n’y avait ni journaliste, encore moins une organisation non gouvernementale.

Il y’a quelque chose très curieuse, selon les dires de ce cobra, que pendant qu’on parlait des enquêtes, une ONG a pourtant vu des cadavres quelque jours après de leur arrivée, mais ces gens avaient peur de faire leur boulot, mais, cette ONG dont 3 membres n’ont pas été capables de donner la vraie version.

Aujourd’hui, plus de 10 ans, raconte-t-il, j’ai toujours mal pour ce que Sassou a fait. Il n’est pas un congolais, car, je souffre toujours pour tout ce qu’on a fait à d’autres congolais, renchérit-il.
Alors ! Pour les Congolais, ce que l’on sait, c’est que la communauté internationale est comme d’habitude, une communauté cynique en soutenant des voyous drogués comme Sassou Nguesso.

C’est ici qu’il faut lancer un appel à tous les congolais de bien vouloir méditer sur cet article.
Okombi est bien vivant, c’est une personne à protéger de manière que ce jeune devenu adulte, car, il a 38 ans aujourd’hui, il est là dans le quartier Ouenzé. Demi-fou, demi-assagi, le grand mal c’est bien Sassou que certains congolais légers admirent parce qu’ayant reçu de l’argent et des avantages matériels en se clouant le bec.

C’est qui est cocasse, c’est que certains militaires originaires de la région du Pool connaissent bien Okombi et le voient bien dans Brazzaville. Il va souvent à l’église et, sûrement que le pasteur a déjà récolté un aveu sérieux de la part d’Okombi.
Combien de cobras ne sont-ils pas prêts à faire des aveux similaires ? On attend.

Le sang humain est sacré. L’histoire des deux filles que le groupe d’Okombi le cobra a tuées gratuitement, après les avoir violées, n’est que le point visible de l’iceberg. L’on sait que Sassou a fait des milliers de crimes dans le Pool et que beaucoup des ONG occidentales savent bien.

Révélation recueillie par,Gervais Mboumba, militant des droits de l’homme, le 18/12/2011

Publié par SUKISSA, le 11/05/2013

Source :  http://www.gabonlibre.com

Repost 0
Published by Brice MATINGOUT - dans POLITIQUE
commenter cet article
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 07:51

Photob 001Toutes les crises que nous connaissons sont la manifestation d'un signe que nous sommes arrivés au bout d'un système qui ne tient plus. Ce système aujourd'hui ne produit plus que des inégalités de plus en plus graves entre un Nord riche et un Sud, de plus en plus pauvre. Mais plus grave encore, le retour de la pauvreté dans les sociétés dites développées témoigne encore de son disfonctionnement car, le filet social mis en place depuis des décennies se fissure: les aides au logement, les aides aux familles, les aides aux chomeurs, les aides aux retraités sont menacées.

Ce modèle a atteint ses limites et ne va plus tenir longtemps.  Aujourd'hui ce système ne tient plus que par le bricolage et le tricotage.

Si nous ne faisons rien, la pauvreté sera l'avenir de l'humanité car, les inégalités, même dans les pays du Nord, sont de retour. Aujourd'hui les pays riches ne créent plus la croissance par ce que leur système de captation et de prédation aspire toutes les richesses du monde vers les poches d'une infime minorité que j'assimile aux paradis fiscaux. Ce cynisme discrédite nos élites surtout quand  les politiques s'en trouvent mêlés à l'instar de Cahuzac, ministre français. Mais, combien des Cahuzac sont responsables de la montée des inégalités dans nos sociétés?

Toujours est-il que la richesse que le Nord regorge est notre richesse à tous. Elle est le fruit d'un détournement de nos efforts communs. Elle est directement ou indirectement liée à l'exploitation de  nos intelligences, de nos forces ou encore de notre misère et de notre ignorance.

Aujourd'hui, nous sommes dans un monde qui ne crée la richesse que pour quelques privilégiés qui ont réçu de la nature le droit de spolier les autres, croient-ils. Au lieu de redistribuer richesse, ils en usent pour nous narguer et nous faire taire par l'intermédiaire de la pauvreté et la misère.

C'est dire que notre monde va très mal. Ce système capitaliste est arrivé au bout car, à la base il devait créer la croissance pour le bien de tous.famine 1

Aujourd'hui, le monde n'a jamais été riche et pourtant, pour la première fois un grand nombre de nos contemporains, officiellement plus d'un milliard d'humains sont en insécurité alimentaire. Paradoxalement les ressources alimentaires sont encore disponibles pour nourrir la planète. On comprend que le fonctionnement du capitalisme fabrique volontairement des inégalités en écartant   la majorité d'entre nous du circuit: on parle des marginaux. Nous savons que lors qu'on veut dominer un homme, on commence par le couper de tous moyens d'existence. Par conséquent, ceux qui aspirent dominer le monde, le savent, c'est à dessein qu'ils fabriquent des inégalités. En effet, un homme qui n'a pas à manger sera plus préoccupé à la recherche de la nourriture qu'à se poser des questions sur ses élites.

 

Nous ne voulons plus de ce monde là car, lorsqu'un système connait des crises à répétition, et ne crée que des inégalités, c'est- à- dire plus de pauvres, ce système doit être dénoncé et changé.sdf1

Au lieu de cela, nos élites s'acharnent à vouloir le maintenir et le sauver. C'est dire comment nos élites n'ont plus des idées à proposer. On a encore en mémoire le discours de Sarkozy lorsqu'il déclare en 2009 qu'il n' y a plus des paradis fiscaux".  Bien sûr la Suisse ne veut plus de l'argent sale, mais la Suisse n'est pas le monde.  

Nous voulons un nouveau monde avec un nouveau système qui  réduise les inégalités, qui crée la croissance pour un grand nombre d'humains, je veux dire pour tous les humains. Le monde est à tous, donc chaque humain a le droit de jouir  des ressources de la planète.              

Repost 0
Published by Brice MATINGOUT - dans PAUVRETE
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 10:04

L'histoire de l'humanité  commence en Afrique, le berceau de l'Humanité, comme le confirme la datation des plus anciens ossements humains. En effet, Lucy ou Dinknesh (Ge'ez: ድንቅ ነሽ) est le surnom du fossile de l'espèce Australopithecus afarensis découvert sur le site d'Hadar, en Éthiopie, en 1974 par une équipe de recherche internationale. Ce fossile est complet à 40 % et date d'environ 3,2 millions d'années.

Il est donc possible de s'interroger sur la situation géographique du paradis où naquirent Adam et Eve selon le livre de Génèse ? En effet, Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.

 

Si ce paradis a réellement existé sur Terre, est -il impossible qu'il trouva sa situation en Afrique ? On sait que l'or de ce pays était pur. Si oui, doit-on s'interroger sur la couleur de peau des premiers hommes si vraiment aux yeux de certains la question a un prix ?

Toujours est -il que Dieu s'éloigna d'eux à cause de la désobéissance à son égard. Mais, le continent africain eut une civilisation brillante qui allait éclairer le monde et les peuples lointains.

 

Dieu avait -il choisi les enfants d'Abraham au détriment des africains ?  il est dit, dans leurs détresses, ils invoquèrent le Seigneur, il vint à leur sécours. Toutes les afflictions subies sont -elles le signe que les peuples étrangers voyaient la chose de Dieu en eux ? Ils ont été encerclé, combattus, spoliés, pillés, déportés... par des Phénisiens, Assyriens, Grecs, Romains ect. Dans leurs détresses, ils invoquèrent le Seigneur qui leur promi la délivrance spirituelle avec l'arrivée du Messi.  Il est écrit dans Jean 1:11: Il est venu chez lui, et les siens ne l'ont pas accueilli. Fort de cette déception, Jésus utilisa une parabole 

Repost 0
Published by Brice MATINGOUT - dans RELIGION ET SPIRITUALITE
commenter cet article
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 01:45

Partons en Ethiopie à la recherche des vestiges du royaume mythique de l'amoureuse du Roi SALOMON c'est un voyage merveilleux, au coeur de l'Afrique orientale, s'est nouée une des plus belle histoires d'antiquité. Vers la fin du 1er millénaire avant notre ère, Salomon Roi d'Israël, fils de David, surnommé le "Sage parmi les hommes" succombe aux charmes de la reine de Saba!, une souveraine NOIRE très belle. De leur liaison naquit Ménélik, le père des falachas, les juifs Ethiopiens! Salomon confia a ce dernier le tabernacle contenant les tables de la loi. La fameuse arche d'alliance qui a inspirer tant d'aventuriers, d'André Malraux à indiana Jones. JE SUIS BELLE ET NOIRE,FILLE DE JERUSALEM , c'est ainsi que se présente la reine de SABA dans le cantique des cantiques Descendante d'un peuple africain qui contrôla les deux rives de la mer rouge avant d'être chassée par les populations Arabes,Makeda,Reine d'un Royaume situé entre les actuels Yemen et Ethiopie, décida de se rendre à la cour du roi SALOMON, en terre d'Israël. Alors que le grd maître régional était le Pharaon d'Egypte, elle aurait tenté de trouver un accord commercial avec la nouvelle puissance du croisant fertile. Elle tomba amoureuse du Roi SALOMON passa trois nuits avec le Roi des rois, de vingt ans son aîné, se convertit au judaïsme, et accoucha d'un fils. Des générations plus tard,vers le IVe siècle de notre ère, les descendants de Salomon et de la reine de Saba, adoptèrent le christianisme Byzantin, tout en conservant de très nombreuses attaches avec le Judaïsme. L'occident chrétien la veut Blanche la reine de saba sera toujours représentée sous les traits d'une femme blanche alors qu'elle était Africaine! pour Bâtir une Jérusalem sur leur terre Natale, les fils de Saba creusent des églises à même la roche

Repost 0
Published by Brice MATINGOUT - dans HISTOIRE
commenter cet article

Articles Récents