Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AFRIQUE-PAUVRETE-AVENIR
  • AFRIQUE-PAUVRETE-AVENIR
  • : Ce blog traite des causes endogènes et exogènes liées à la pauvreté de l'Afrique. Il fait par ailleurs un pont entre l'Afrique et la France: la françafrique.
  • Contact

Recherche

Archives

28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 11:06

1- Observe attentivement le DV. Qu’est-ce qu’une zone d’émigration (doc.1) ?
Quelles sont les trois principales ? Une zone d’émigration est une région du monde que de nombreux habitants quittent pour s’installer ailleurs. Les principales zones d’émigration sont localisées en Amérique du Sud, en Afrique et en Asie du Sud.


2- Vers où se dirigent les émigrants ? Ils se dirigent vers l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest et l’Arabie.
3- Quels types de pays les grands flux migratoires mettent-ils en relation ? Pour quelles raisons (nomme les deux types de migrations) ? (DV et doc.2) La pauvreté (migration économique) et la guerre (migration politique) poussent les émigrants à quitter les pays du Sud pour les pays du Nord (pays plus riches et où la paix règne).


4- Quels sont les espaces de départ et d’accueil des travailleurs très qualifiés ? Quelles peuvent être leurs motivations ? Comment se nomment ces types de flux ? De nombreux travailleurs très qualifiés d’Europe de l’Est s’installent dans les pays de l’Union européenne ou aux Etats-Unis et ceux de l’Union européenne s’installent aux Etats-Unis : ils sont attirés par les meilleurs conditions de vie (salaires plus élevés en particulier). C’est le « brain drain ».


5- A quel type d’immigration les Etats-Unis doivent-ils faire face ? Comment y répondent-ils ? (doc.3) Les Etats-Unis luttent contre l’immigration clandestine en arrêtant les nombreux Mexicains qui franchissent la frontière sans autorisation et
en les renvoyant chez eux.

 

 

 

Repost 0
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 10:51



 

famine 1Les provinces du Sud, peuplées de groupes ethniques proches de ceux de l’Ouganda et du Kenya voisins, en partie christianisés, n’ont jamais eu d’affinités avec le Nord arabo-musulman. Depuis 1983, le gouvernement de Khartoum ayant opéré un virage radical pour islamiser et arabiser le Sud, la guerre a embrasé l’ensemble des provinces sudistes.

Le MPLS [Mouvement populaire pour la libération du Soudan] de J.Garang est majoritaire au sein de la rébellion sudiste mais cette dernière compte aussi de multiples seigneurs de guerre (…). Les dirigeants de Khartoum dépêchent régulièrement des miliciens vers le Sud qui sèment la terreur sur leur passage tuant les paysans, brûlant les villages (…) et provoquant la famine dont les premières victimes sont malheureusement.

 

 

Repost 0
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 10:20

Photob 001« Tous les hommes ont été créés égaux. […] Leur Créateur leur a conféré certains droits inaliénables. Parmi ceux-ci, il y a la vie, la liberté, et la recherche du bonheur. » Ces paroles immortelles sont tirées de la Déclaration d’indépendance des Etats-Unis d’Amérique en 1776. La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de la Révolution française a également proclamé : « Les hommes sont nés et demeurent libres et égaux en droits ». Il y a là d’indéniables vérités.
Cependant, pendant plus de quatre-vingt années, les colonialistes français, abusant du drapeau de la liberté, de l’égalité, de la fraternité, ont violé notre terre et opprimé nos compatriotes. Leurs actes vont directement à l’encontre des
idéaux d’humanité et de justice. Dans le domaine économique, ils ont réduit notre peuple à la plus noire misère et saccagé impitoyablement notre pays. Pour ces raisons, nous, membres du gouvernement provisoire, déclarons, au nom du peuple du Vietnam tout entier, nous affranchir complètement de tout rapport avec la France impérialiste.


Déclaration de Hô Chi Minh, publiée dans « La République de Hanoï », 01.10.1945.

 

La contestation au Vietnam (Indochine française). Fils d’un petit magistrat vietnamien, Hô Chi Minh (1892-1970) devient instituteur. En 1911, il part pour l’Occident (Paris, Londres, New York). Il adhère au Parti communiste français en
1920. Il achève sa formation politique à Moscou puis il voyage à travers le monde comme agent de l’Internationale communiste. En 1941, il crée le Viêt-minh, communiste et nationaliste, qui lutte pour l’indépendance du Vietnam. Il devient en 1954 le premier président de la République du Nord-Vietnam.

 

 

Mohandas Karamchand Gandhi, dit le mahatma (la grande âme)

Gandhi (1869-1948) naît en Inde britannique dans une famille fortunée. Il fait des études d’avocat à Londres puis partimages--1-.jpg en Afrique du Sud. En 1915, de retour dans son pays, il réclame l’indépendance de l’Inde. Adepte de l’hindouisme, il établit des méthodes de lutte originales : il conseille de recourir à la « désobéissance civile » contre les Anglais.
Après la guerre, Gandhi est hostile à la partition de l’Inde britannique mais ne peut l’empêcher. Condamnant les massacres entre hindous et musulmans qui suivent les indépendances, il est assassiné par un fanatique hindou en 1948.

 

 

Le leader indépendantiste tunisien Habib Bourguiba

Né à Monastir en Tunisie en 1903, il fait des études de droits à Paris. Il fonde en 1934 le parti du Néo-Destour, qui
réclame l’indépendance de la Tunisie. Le plus souvent emprisonné (entre 1934 et 1942), il mène pendant les
troubles indépendantistes qui agitent la Tunisie dès 1952 d’habiles négociations, obtenant l’indépendance de la Tunisie en 1956. Il devient alors le premier président de la République en 1957. Constamment réélu, il est destitué en 1987.

 

Ben Bella

Né en 1916 en Algérie, Ahmed Ben Bella, engagé dans l’armée française durant la Seconde guerre mondiale, souhaiteimages--3-.jpg l’indépendance de son pays. Il prépare l’insurrection de l’Algérie après la guerre. Condamné à sept ans de prison en 1950, il s’évade et devient l’un des fondateurs du FLN (Front de libération nationale), le parti qui lutte pour l’indépendance de l’Algérie. En 1956, son avion est détourné par les autorités françaises et il est fait prisonnier jusqu’aux accords d’Evian. En 1962, il est élu président de la République algérienne.

 

 

images--4-.jpgLéopold S. Senghor

Né au Sénégal en 1906, professeur de lettres à Paris, poète, député à l’Assemblée nationale française en 1946 (depuis 1944, une minorité des habitants des colonies a le droit d’élire des députés à l’Assemblée de l’Union française, qui réunit autour de la France toutes les colonies françaises), L.S.Senghor participe au gouvernement français en 1955. Il salue la loi-cadre de Gaston Defferre de juin 1956 qui accorde aux populations des colonies d’Afrique noire le suffrage universel et le droit d’élire des assemblées territoriales, car elle permet à ces pays d’accéder
à l’autonomie l’année suivante. Il devient le premier président de la République du Sénégal de 1960 à 1980. Défenseur de la francophonie, il est élu à l’Académie française en 1983. Il meurt en 2001.

 

LES INDEPENDANCES DES PAYS AFRICAINS

 

1. Gambie. 1965images--5-.jpg
2. Guinée-Bissau. 1974bokassa
3. Guinée. 1958
4. Sierra Leone. 1961
5. Liberia
6. Burkina Faso. 1960
7. Côte d’Ivoire. 1960
8. Ghana. 1957
9. Togo. 1960
10. Bénin. 1960
11. Cameroun. 1960
12. Guinée équ. 1968
13. Gabon. 1960
14. Congo. 1960Youlou
15. Centrafrique. 1960
16. Ouganda. 1962
17. Djibouti. 1977
18. Somalie. 1960
19. Kenya. 1963
20. Rwanda. 1962
21. Burundi. 1962
22. Cabinda. 1975
23. Malawi. 1964
24. Botswana. 1966
25. Zimbabwe. 1980
26. Mozambique. 1975
27. Swaziland. 1968
28. Lesotho. 1961

Repost 0
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 12:42

  

  

 

Document  1:                 

Discours de Churchill à Fulton     (Missouri, États Unis)

Le 5 mars 1946

« De Stettin dans la Baltique à Trieste* dans l’Adriatique, un rideau de fer est descendu à travers le continent. Derrière cette ligne se trouvent toutes  les capitales de tous les pays de l’Europe orientale. […] Toutes ces villes célèbres, toutes ces nations, se trouvent dans la sphère soviétique, et toutes sont soumises, sous une forme ou sous une autre […] à un contrôle très étroit et croissant de Moscou. […] Les communistes, qui étaient très faibles dans tous ces États de l’Europe de l’Est, ont obtenu un pouvoir qui dépassait de beaucoup leur importance et ils cherchent partout à s’emparer d’un contrôle totalitaire. […] »

Discours paru dans Le Monde du 7 mars 1946.

 

 

Qu’est-ce que le « rideau de fer » dont parle Churchill dans le doc.1 ? Que se passe-t-il à l’est de cette ligne ?

 

 

 

Le rideau de fer est une ligne imaginaire à l’est de laquelle les pays européens passent sous influence soviétique, ce qui inquiète Churchill. VOIR DOC 2

 

 

 

 

 

europ-2-copie-1.jpg

doc 2

 

3- Place sur la carte « L’Europe de la guerre froide » les capitales dont parle Churchill et repasse le rideau de fer.

 

 

Doc.3 : La doctrine de l’ « endiguement » de Harry Truman

 

 

 

Je crois que les Etats-Unis doivent soutenir les peuples libres qui résistent à des tentatives d’asservissement par des minorités armées, ou des pressions venues de l’extérieur. Je crois que notre aide doit consister essentiellement en un soutien économique et financier. Cette fois, une ligne de démarcation a été tracée, chaque nation se trouve désormais en face d’un choix à faire entre deux modes de vie opposés. L’un deux est caractérisé par un gouvernement représentatif, des élections libres, des garanties assurant la liberté individuelle, la liberté de parole et de religion et l’absence de toute oppression politique. Quant à l’autre, il s’appuie sur la terreur et l’oppression, une presse et une radio contrôlées, des élections truquées et la suppression des libertés personnelles.

 

Déclaration de Harry Truman, président des Etats-Unis (1945-1953), 12 mars 1947.

 

Doc.4 : La doctrine de Andreï Jdanov

 

Plus nous nous éloignons de la fin de la guerre et plus nettement apparaissent les deux principales directions de la politique internationale de l’après-guerre, correspondant à la disposition en deux camps principaux des forces politiques : le camp impérialiste et anti-démocratique et le camp antiimpérialiste et démocratique. Les Etats-Unis sont la principale force dirigeante du camp

impérialiste. L’Angleterre et la France sont unies aux Etats- Unis et marchent comme des satellites. Le camp impérialiste

est soutenu aussi par les Etats possesseurs de colonies, tels que la Belgique et la Hollande. Les forces anti-impérialistes et anti-fascistes forment l’autre camp. L’URSS et les pays de démocratie nouvelle en sont le fondement.

 

 

Rapport d’Andreï Jdanov (responsable de l’idéologie stalinienne) à la conférence des

partis communistes européens à Moscou, septembre 1947.

 

Lis attentivement les doc.3-4 et complète ce tableau.

Etude des documents 3 et 4

Questions

Truman Jdanov

Sur quel point sont-ils d’accord ?

 

 

Le monde se divise en deux

 

Quels pays représentent-ils ?   Etats-Unis U.R.S.S. 

 

 

A quel bloc appartiennent-ils  ? bloc occidental et Bloc soviétique

 

Comment décrivent-ils le bloc occidental 

 

Démocratie libérale (élections libres, libertés)

 

Camp impérialiste (colonial) et antidémocratique

 

Comment décrivent-ils le bloc soviétique ?  

 

Terreur, oppression, contrôle des médias,

élections truquées, plus de libertés Camp antiimpérialiste (qui lutte pour l’indépendance des colonies), anti-fasciste,

démocratie nouvelle

 

Quel est leur but ? 

 

Rallier les pays qui n’ont pas encore choisi leur camp

 

 

 

 

2- Quel nom est donné aux pays ralliant le bloc soviétique (carte « L’Europe de la guerre froide ») ?

 

Les démocraties populaires.

 

 

3- Qu’est-ce que le plan Marshall? Quels sont ses buts ? A quelle doctrine correspond-il ?

 

 

Le plan Marshall est une aide économique et financière américaine qui permet de reconstruire les pays

européens qui l’acceptent et de lutter contre la diffusion du communisme : c’est l’endiguement (1947).



 

 

4- Quelle structure équivalente est mise en place de l’autre côté du « rideau de fer » (doc.5) ?

 

Le CAEM (ou COMECON, en anglais).

5- Qu’est-ce que l’OTA N et le Pacte de Varsovie (doc.5) ? Colorie les membres de l’OTAN en bleu et ceux du Pacte de Varsovie en rouge (carte « L’Europe de la guerre froide »).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 13:32

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

1- En quoi l’Etat applique- t-il le principe d’une « république sociale » ici (doc.7) ?

 

 

 

L’Etat garantit l’égal accès à la santé en remboursant tous les malades de leur frais médicaux.

 

2- Sur quelle valeur repose ce principe ?

 

 

La solidarité.

 

1- Lis le doc.3 : qu’est-ce que la laïcité ? depuis quel événement est-elle un principe républicain ?

 

 

 

La loi de séparation des Eglises et de l’Etat de 1905 garantit la liberté de culte, mais précise que la République

ne reconnaît ni ne subventionne aucun d’entre eux.

 

2- En quoi la laïcité concourt à défendre l’égalité entre les citoyens ?

 

 

 

La laïcité assure l’égalité de tous les citoyens, sans distinction de religion.

 

3- D'après les doc.4 et 5, cites deux des rôles de l’école laïque.

 

Elle doit permettre à tous d’accéder à l’éducation : elle doit donc réduire les inégalités sociales. De plus elle

donne une même culture aux Français : elle renforce donc l’unité nationale.



 

 

 

 

Préambule :

 

Le peuple français proclame solennellement son attachement aux droits de l’homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu’ils ont été définis par la déclaration de 1789, confirmée par le préambule de la Constitution de 1946. En vertu de ces principes et de celui de la libre détermination des peuples, la République offre aux territoires d’outre-mer qui manifestent la volonté d’y adhérer des institutions nouvelles fondées sur l’idéal commun de liberté, d’égalité et de fraternité et conçues en vue de leur évolution démocratique.

 

ARTICLE PREMIER- La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances.

TITRE PREMIER- De la souveraineté

ARTICLE 2- La langue de la république est le français. L’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge. L’hymne national est la « Marseillaise ». La devise de la République est « Liberté, Egalité, Fraternité ». Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.

ARTICLE 3- La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum. Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice. Le suffrage peut être direct ou indirect dans les conditions prévues par la Constitution. Il est toujours universel, égal et secret. Sont électeurs, dans les conditions déterminées par la loi, tous les nationaux français majeurs des deux sexes, jouissant de leurs droits civils et politiques.

ARTICLE 4- Les partis et groupements politiques concourent à l’expression du suffrage. Ils se forment et exercent leur activité librement. Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie.

 

LES PRINCIPES DE LA REPUBLIQUE

 

 

 

Exercice n°1 : L’indivisibilité

Document à connaître

 

1- A ton avis, qu’est-ce que l’indivisibilité de la République ? (tu peux t’aider du doc.2)

 

Doc.1 : La Constitution de 195

8 (extraits) unité territoriale indivisibilité unité politique

 

 

 

 

La république protège l’unité territoriale (elle protège son territoire des agressions extérieures) et l’unité politique

(il ne peut y avoir qu’un seul gouvernement).

 

 

Doc.2 : Organigramme de l’indivisibilité de la République

 

 

Exercice n°2 : La laïcité

 

 

 

 

Article 1- La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public.

Article 2- La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte (…).



 

 

Doc.3 : Loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat (extraits)

Doc.4 : Leçon de gymnastique pour les futures institutrices de la IIIe République.

 

 

Depuis 1881-

1882, l’école est gratuite, obligatoire et laïque. (…) dans une société qui s’est donnée pour tâche de fonder la liberté, il y a une grande nécessité de supprimer les distinctions de classes. Je vous le demande, de bonne foi, à vous tous qui êtes ici et qui avez reçu des degrés d’éducation divers, je vous demande si, en réalité, dans la société actuelle il n’y a pas de distinction de classes. Je dis qu’il en existe encore ; il y en a une qui est fondamentale, et d’autant plus difficile à déraciner que c’est la distinction entre ceux qui ont reçu l’éducation et ceux qui ne l’oint point reçue (…).

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Doc.5 : Discoursde Jules Ferry, député, le 10 avril 1870

Doc.6 :

4- Dans quel autre domaine la laïcité s’applique-t-elle (doc.6) ?

 

Depuis 1792, l’état civil est laïque : dans chaque commune, le maire enregistre les naissances, les mariages et les décès.

Le mariage républicain, gravure de Jean-Baptiste Mallet, 1793



 

Repost 0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 08:51

 

L’Organisation des Nations Unies


Utiliser le livre d ‘EC p 108 à 113


Prbl : Quelles sont les missions de l’ONU ? Peut-on considérer l’ONU comme le « gendarme du monde » ?


1) L’historique : Compléter la phrase :

L’ONU a été fondée en ………… à …………….……………………. par ………Etats. Elle compte aujourd’hui …..…. Etats membres.

Son drapeau (Doc. 1b p 108) représente le ……………………. entouré par ………………………………… qui symbolise la …………


  1. Les objectifs de l’ ONU


Les objectifs sont définis dans la Charte des Nations Unies :


«  Nous, peuple des Nations Unies, résolus (= décidés à )

  • à préserver les générations futures du fléau de la guerre qui deux fois en l’espace d’une vie humaine a infligé à l’humanité d’indicibles souffrances,

  • à proclamer à nouveau notre foi dans les droits fondamentaux de l’homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l’égalité des droits des hommes et des femmes, ainsi que des nations, grandes et petites,

  • à créer les conditions nécessaires au maintien de la justice et du respect des obligations nées des traités et autres sources du droit international,

  • à favoriser le progrès social et instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande(…) »


Relevez, en les reformulant, les 3 missions de l’ONU :

-……………………………………………………………………………………………………………………..

-……………………………………………………………………………………………………………………..

-……………………………………………………………………………………………………………………..


  1. Le fonctionnement de l’ONU


Il est résumé par l’organigramme p 110. Compléter les informations suivantes : (voir aussi p 108)


Le SECRETAIRE GENERAL : actuellement c’est ……………………………………, il a été élu par ……………………..…………………

pour une durée de …………………….. Son rôle est de ……………………………………………………………….…………………………………


L’ASSEMBLEE GENERALE : Elle compte actuellement …..….. Etats et chaque Etat dispose ……………….. pour prendre des décisions, son siège se trouve à ………………………..…………………


Le CONSEIL DE SECURITE : il est chargé de ……………………….…………………….., pour cela, il décide des « résolutions » et il dispose d’une force armée, les ………………………………. Il est composé de ….…. membres dont …. membres permanents ( ……………….., ……………….., ………………, …………………, ………………..) qui disposent d’un droit de …………….. c’est à dire un droit d’opposition qui rend impossible l’exécution d’une résolution.


La COUR DE JUSTICE INTERNATIONALE : son rôle est de ……………………………………………….………………………………….

La COUR PENALE INTERNATIONALE : elle est chargée de …………………………………………………………………….………….…

comme par exemple, en 2001, ………………………………… (doc. 3b p 109)


Le CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL est chargé de ………………………………………………..…………… Pour cela il dispose de plusieurs institutions spécialisées comme : (voir doc. 1a p 112)

  • l’…………….. pour développer l’éducation, les sciences et la culture,

  • la ………. pour améliorer et l’agriculture et vaincre la faim dans le monde

  • l’………... pour améliorer la santé au niveau mondial (en particulier lutter contre les épidémies),

  • le …….…….. et la ……………………………. pour aider financièrement les pays qui en ont besoin,

  • l’………… qui veille au respect des conditions de travail et lutte contre le travail des enfants.


D’autres institutions spécialisées qui dépendent de l’Assemblée générale ont aussi pour mission d’assurer le développement économique et social et de faire progresser les droits de l’Homme comme :

  • l’……………… qui s’occupe des enfants,

  • le …………… dont le rôle est d’assister les populations réfugiées (qui ont été obligées de se déplacer pour survivre).


  1. L’action de l’ONU


Cette carte représente les missions de l’ONU à travers le monde pour le maintien de la paix

  1. Placer dans chaque cercle le numéro qui convient à partir de la liste des missions de l’ONU.

  2. Quelles sont les deux missions les plus anciennes ?

- ……………………………………………………………………………………………………………………………...

- ……………………………………………………………………………………………………………………………...

  1. Où se situent les missions les plus récentes ? ..………………………………………………………………………………………………………………………

  2. Que signifie l’expression « maintien de la paix » ? Que font les « casques bleus » ?(voir p 111)

………………………………………………………………………………………………………………………………..…………………………………………...


























Mais l’ONU se heurte parfois à des difficultés comme le refus d’un pays d’appliquer ses résolutions : (exemples









En ………………………………………………………………..……………………

en ……………………………………………………..……..)


ou de laisser les institutions de l’ONU intervenir sur son territoire. D’où l’obligation d’énoncer un « nouveau droit » :

« C’est à l’occasion de l’intervention militaire de plusieurs Etats occidentaux au Kurdistan irakien, en avril 1991, que l’on a , pour la première fois, évoqué l’émergence d’un véritable « droit d’ingérence humanitaire».

L’action a été présentée comme destinée à protéger les Kurdes alors sévèrement réprimés par les autorités irakiennes. Le respect des droits de la personne devait dorénavant être assuré par des actions menées par la « communauté internationale « , par l’intermédiaire des institutions compétentes ou de certains Etats prêts à en défendre les valeurs essentielles. Le Conseil de Sécurité des Nations Unies invoquait une « menace contre la paix et la sécurité internationales ». www.aidh.org.




1- Quel nouveau « droit » a été reconnu par l’ONU en 1991 ?

…………………………………………………………………………………….…


2-En quoi consiste ce droit ? …………………………………….……….

……………………………………………………………………………………….


3-Au nom de quels principes et valeurs ce droit est-il reconnu ?

…………………………………………………………………..…………………….

……………………………………………………………………..………………….

 

 

 

 

EDUCATION CIVIQUE La Défense et la paix

La Solidarité et la coopération internationales


On distingue trois niveaux d’intervention : 1- le rôle des Etats

2- le rôle de l’ONU

3- le rôle des ONG


  1. Le rôle des Etats


Doc. 1 : l’A.P.D. = …………………………………………………………………………….


« L’ONU a fixé en 1969 un objectif selon lequel les pays riches devaient consacrer 0.7 % de leur PIB à l’aide aux pays pauvres. Objectif qui a d’ailleurs été réaffirmé en mars 2002 lors de la conférence internationale de Monterrey (Mexique) sur le financement du développement.(…)

A la suite des attentats du 11 septembre 2001, de nombreux Etats ont également décidé d’augmenter à nouveau le montant de leur aide. C’est le cas des Etats-Unis, l’un des plus mauvais bailleurs de fonds du monde, qui ne lui consacraient jusqu’à présent que 0.10 % de leur PIB, mais qui vont doubler cette aide dans les trois ans. La France a également opté, en novembre 2002, pour un accroissement à la hauteur de 0.5 % de son PIB d’ici à 2007. »

Extraits de « les Clés du Monde », édition 2003/2004



Graphique :

- Quel est le pays qui verse le plus d’argent au titre de l’APD ?

……………………………………………………………………..

- Quel est le pays qui fait le plus gros « effort » en faveur de l’APD ?

……………………………………………………………………..

- Combien de pays atteignent l’objectif fixé par l’ONU ? (voir texte)

……………………………………………………………………..

……………………………………………………………………..





Texte :

- Pourquoi les attentats de 2001 ont pu décider certains pays à

augmenter leur aide ?






A retenir :

1- Le rôle des Etats dans la solidarité et la coopération internationales :

L’APD = Aide Publique au Développement est une aide que doivent verser les pays développés aux pays en voie de développement (pays pauvres) . Son niveau a été fixé par l’ONU à 0.7 % du PIB de chaque pays donateur. Mais en 2002, seuls trois Etats du monde atteignent l’objectif fixé par l’ONU. Ces versements financiers servent à équiper les pays en développement (infrastructures : routes, ponts, hôpitaux, réseaux d’eau…)

Les Etats peuvent aussi montrer leur solidarité envers d’autres pays en cas de catastrophe : dons d’argent, envoi de services de l’Etat (protection civile, pompiers …)

Les Etats développés ont aussi signé des accords avec certains Etats du « Sud » afin d’établir une coopération dans certains domaines :

ex : accords commerciaux entre lUE et les pays ACP(= Afrique-Caraïbes-Pacifique),

aide du Japon aux pays d’Asie,

accords entre la France et ses anciennes colonies dans le domaine culturel …


2-Le rôle de l’ONU


Doc. 2 : le rôle de l’ONU


- Montrer que les deux rôles de l’ONU : « maintenir la paix

dans le monde » et « réaliser la coopération internationale … »

sont forcément liés :


………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………


Rappel sur les institutions dépendant de l’ONU :

………… pour l’aide à l’enfance (= United Nations Children’s Emergency Fund)

…………pour le développement de l’éducation (= United Nations Educational Sciantific and Cultural Organization)

…………pour promouvoir l’alimentation et l’agriculture (= Food and Agriculture Organization)

…………pour l’aide aux réfugiés (= Haut Commissariat aux Réfugiés)

………… pour promouvoir la Santé (= Organisation Mondiale de la Santé)


A retenir :

Dans un monde où ¼ de la population connaît une extrême pauvreté, le maintien de la paix dépend de la coopération et de la solidarité entre les Etats.

Pour cela, l’ONU dispose d’institutions spécialisées comme l’UNICEF, l’UNESCO, le HCR , l’OMS

Ces institutions fonctionnent grâce à l’argent de l’ONU, versé par tous les Etats de l’ONU, mais aussi grâce à des dons privés.


3-Le rôle des ONG


ONG = ……………………………………………………………………………………………………………………………………………….


Elles sont plus de 1800 dans le monde. Elles ne dépendent pas d’un Etat, elles sont donc indépendantes.

Cette indépendance leur permet d’agir en toute liberté, partout, sans tenir compte de la politique des Etats.


Mais, un Etat peut-il refuser l’entrée d’un ONG sur son sol ? ……………………………………………………………

…………………………………………………………………………………..

………………………………………………………………….……………….

………………………………………………………………….……………….

……………………………………………………….………………………….

……………………………………………………….………………………….

……………………………………………………….………………………….

Ce droit d ’ingérence a été reconnu par l’ONU parce que trop de chefs d’Etat dictateurs (S. Hussein en Iraq, les Talibans en Afghanistan ..) refusaient l’ingérence des forces de l’ONU et des ONG.


Les ONG doivent fonctionner par leurs propres moyens : elles sont financées par des dons et beaucoup de leurs membres sont des bénévoles : elles dépendent donc entièrement de la solidarité de tous.


Quelques exemples d’ONG : -……………………………………. -………………………………

-……………………………………. -………………………………

-……………………………………. -………………………………

A retenir :

Les ONG sont des organisations privées, indépendantes, financées par des dons et fonctionnant grâce à beaucoup de bénévoles. Ne dépendant pas d’un Etat, elles peuvent donc agir en toute liberté dans tous les Etats du monde en vertu du droit d’ingérence reconnu par l’ONU. Elles sont plus de 1800 dans le monde et agissent dans les domaines humanitaires et de la protection des Droits de l’Homme.


 





A la découverte de l’ONU en 3ème

Questionnaire sur le site de l’ONU

Noms et prénoms des deux membres du groupe :

Nom



Prénom




Compléter les tableaux suivants à l’aide des sites de l’ONU

Site 1 de l’ONU (cliquer sur moi)

Histoire des Nations-Unies

(chemin dans le site : Dans « A propos de l’ONU » cliquer sur « Histoire des Nations Unies »)

Qui est à l’origine de son nom ?


Date de naissance de l’ONU


Chartes des Nations Unies : date et lieu de la signature



Emblème de l’ONU

(chemin dans le site : Dans « A propos de l’ONU » cliquer sur «Emblème et drapeau »)

Couleur de l’emblème


Couleur du fond


Description de l’emblème et signification




Site 2 de l’ONU (cliquer sur moi)

Les buts de l’ONU

(chemin dans le site : cliquer sur « Informations Générales » puis sur « Buts et principes »)

 Explique les buts de l’ONU avec tes propres mots

Le siège des Nations Unies

 Indique précisément où se trouve le siège des Nations Unies (pays, ville, partie de cette ville)

Repost 0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 16:50

 

La France de Vichy

 

 

Doc. 3 p. 107

Le discours du 17 juin 1940
Philippe Pétain, Discours aux Français : 17 juin 1940-20 août 1944, Albin Michel, 1989.

images--8-.jpgFrançais!

à l'appel de M. le président de la République, j'assume à partir d'aujourd'hui la direction du gouvernement de la France. Sûr de l'affection de notre admirable armée, qui lutte avec un héroïsme digne de ses longues traditions militaires contre un ennemi supérieur en nombre et en armes, sûr que par sa magnifique résistance elle a rempli son devoir vis-à-vis de nos alliés, sûr de l'appui des anciens combattants que j'ai eu la fierté de commander, sûr de la confiance du peuple tout entier, je fais à la France le don de ma personne pour atténuer son malheur.

En ces heures douloureuses, je pense aux malheureux réfugiés, qui, dans un dénuement extrême, sillonnent nos routes. Je leur exprime ma compassion et ma sollicitude. C'est le coeur serré que je vous dis aujourd'hui qu'il faut cesser le combat.

Je me suis adressé cette nuit à l'adversaire pour lui demander s'il est prêt à rechercher avec nous, entre soldats, après la lutte et dans l'honneur, les moyens de mettre un terme aux hostilités.

Que tous les Français se groupent autour du gouvernement que je préside pendant ces dures épreuves et fassent taire leur angoisse pour n'écouter que leur foi dans le destin de la patrie.
  1.  
    • Quelle est la nature du document ? ……………………………………………………………………………………..

    • Qui est son auteur ? ……………………………………………………………………………………..

    • A quel rôle est-il appelé ? ……………………………………………………………………………………..

    • A qui s’adresse-t-il ? Quand ? ……………………………………………………………………………………..

    • Que leur annonce-t-il ? ……………………………………………………………………………………..

    • Comment explique-t-il la défaite ?

…………………………………………………………………………………………

 

…………………………………………………………………………………………

Doc. 4 p. 107

  1.  
    • Quelles sont les conséquences territoriales de l’armistice ?

Doc. 6 p. 107

- Questions.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

 

Le maréchal Pétain, devenu Président du Conseil demande l’armistice à l’Allemagne le 17 juin 1940 rejetant la responsabilité de la défaite sur la III République. Les Allemands récupèrent l’Alsace-Lorraine et la France est alors divisée en plusieurs zones. La ligne de démarcation sépare la zone occupée par les Allemands de la zone libre où s’installe le gouvernement à Vichy.

Pétain, chef de l’Etat, reçoit les pleins pouvoirs et fonde l’Etat français. La III République disparaît.

Pétain lance la « Révolution nationale ». Une nouvelle devise exprime le retour aux valeurs traditionnelles : « travail, famille, patrie »

* La plupart des informations de ce paragraphe sont extraites des documents ci-dessus. Souligner ce qui vient du paragraphe A et B p. 106.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

 

2) La France de la collaboration

 

Doc. 5 p. 107

  1.  
    • Quel événement est représenté sur cette photographie ?

    • Qui sont les deux hommes qui se serrent la main ? (noms et fonctions)

    • Que signifie la poignée de main entre les deux hommes ?

Doc. 2 p. 102+ C p. 106

  1.  
    • Montrer quelles sont les conséquences de cette décision en donnant des exemples précis de la collaboration de certains Français et de l’Etat français.

Doc. 2 page 106 + 4 p. 108 

  1.  
    • Sans recopier les mots du texte, résumer en quelques phrases la situation des Juifs en France, à partir d’octobre 1940.

 

Quels sont les caractères du régime qui s’installe, après la défaite ?

1) Un régime autoritaire né de la défaite

 

3) Vivre sous l’occupation

 

 

dossier p. 108 – 109

Repost 0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 16:31

 

L’URSS DE STALINE

 

I . La construction d’un régime totalitaire

Comment Staline, recueillant l’héritage de Lénine, réussit- il à s’emparer du pouvoir? (cours page 46)

 

1. La naissance de l’URSS

Doc. 3 page 47 Q. + définition page 46.

Sortis vainqueurs de la Guerre civile, les Bolcheviks fondent en 1922 l’URSS.

C’est un Etat fédéral, composé de plusieurs (15) républiques. En théorie, les Républiques sont souveraines mais elles délèguent beaucoup de pouvoirs au gouvernement fédéral de Moscou, la capitale. Partout, le Parti communiste est seul autorisé

[Les libertés individuelles restent suspendue. Pourtant pour redresser le pays, Lénine lance une nouvelle politique économique NEP qui permet l’essor des productions agricoles et industrielles mais retarde le passage au socialisme. Lire paragraphe B page 46].

2. La succession de Lénine

Documents 4 et 5 page 47. Q.

Merci---notre-cher-StalinePère de la révolution d’Octobre 1917 et fondateur de l’URSS, Lénine meurt en 19 24. Une lutte pour le pouvoir s’engage entre Staline et Trotski.

Secrétaire général du parti communiste, Staline se présente comme le meilleur disciple de Lénine, le seul capable de bâtir le socialisme en Russie. Il réussit à faire exclure Trotski du parti et à le faire exiler en 1927.

Il devient alors le maître incontesté du parti et de l’URSS. Affiche de propagande exercice page 57

 

II. Le passage à une économie socialiste

Quels sont les choix économiques de Staline ?

 

1. Le grand tournant de 1929

En 1929 Staline place l’économie sous le contrôle de l’Etat pour la moderniser. Pour cela, il nationalise* toute l’industrie et le commerce.

Un organisme de l’Etat, le Gosplan*, est chargé d’établir des plans quinquennaux pour fixer les objectifs et les priorités de production pour 5 ans.

2. La collectivisation* des terres.

Documents 4 et 5 page 49.

Les paysans doivent mettre en commun terres, outils et bétail dans le grandes exploitations collectives, les kolkhozes*. Staline crée aussi des fermes d’états, les sovkhozes*.

L’opposition des paysans à la collectivisation forcée entraîne une chute des productions agricoles .

[En 1935, Staline finit par accorder à chaque Kolkozien un petit lopin de terre.]

3. L’industrialisation “à toute vapeur”

Staline veut faire de l’URSS une grande puissance industrielle. La planification* favorise l’industrie lourde et l’industrie des biens d’équipement (camions, tracteurs, trains …).

L’URSS devient une grande puissance industrielle (3ème rang mondial) avec de nouvelles et vastes régions de production.

Pour arriver à ces résultats l’Etat a renforcé la discipline dans les usines et glorifié le travail. (ex : Stakhanov*).

 

 

III Une société soumise à la terreur et à la propagande

Comment le régime Stalinien encadre-t-il et terrorise-t-il la population ? Qu’est ce qui fait de l’URSS un Etat totalitaire ?Merci---notre-cher-Staline

1. Un régime de terreur

(cours page 50 A).

Le régime Stalinien n’admet aucune critique ni aucune opposition.

Doc. 5 page 51.

Staline met toute la population soviétique sous surveillance policière (NKVD*)

Une terreur brutale frappe toute la société. Des millions de personnes sont éliminés ou déportés dans les camps du GOULAG*. Ce sont d’abord les paysans hostiles à la collectivisation ou koulaks* mais aussi les membres du parti communiste pour trouver des responsables aux échecs et écarter d’éventuels rivaux. Les Grandes procès de Moscou ( 1936-1938) brise toutes les résistances.

- Retro-/doc. 2 page 51

[Staline fait arrêter de vieux compagnons de Lénine, des généraux de l’Armée Rouge et les fait condamner à mort sous des accusations fantaisistes].

2. Une société soumise à la propagande

Tous les médias et toutes les formes de création sont contrôlés par l’Etat. La société est encadrée dès l’enfance (du berceau à la tombe).

Doc.1 et 3 page 52.

Staline fait l’objet d’un culte de la personnalité. [ Il est comparé à un dieu, considéré comme le père…]

Doc. 6 p age 53.

La propagande est omniprésente. Elle organise la mobilisation des ouvriers et des paysans sans souci de la réalité (stakhanovisme*) et donne une vision mensongère de la réalité en URSS.

Qu’est ce qui fait de l’URSS un Etat totalitaire ?

Fiche 4B Q15

La terreur de masse et le contrôle de la société contribue a faire de l’URSS un Etat totalitaire*.

 

 

 

 

 

 

Document 2

La collectivisation en Ukraine (1932 – 1933)

 

Ce n’étaient pas des kulaks* ; ils ne possédaient que deux chevaux, une vache, un porc et quelques poulets, c’est-à-dire ce que tout le monde avait par chez nous […]. Seulement, Vorvan ne voulait pas adhérer au collectivisme. On avait beau l’y pousser continuellement, il faisait la sourde oreille.

Alors, on lui prit tout ce qui lui restait de grain et on le menaça.

Peine perdue : « C’est ma terre, répétait-il, mes animaux et ma maison à moi ; je ne les donnerai pas au Gouvernement. » Alors, il vint des gens de la ville – de ces gens qui ont pour mission de chasser les honnêtes paysans de leurs foyers. Ils dressèrent l’inventaire de ce que possédait Vorvan et le dépouillèrent de tout, jusqu’à la dernière marmite, jusqu’à la dernière serviette ; son matériel agricole et son cheptel furent attribués à la ferme coopérative.

Quant à Vorvan, on déclara que c’était un kulak et un agent des kulaks ; le soir, on vint l’arrêter.

Où est maintenant ce pauvre Vorvan, Dieu le sait.

V.K. Kravchenko, J’ai choisi la liberté, 1947.

* Kulaks ou koulaks 

Questions :

Doc. 1

  1. Comment s’appelle ce genre de document ? Justifie ta réponse. (1 pt)

  2. Qui est le personnage en gros plan ? (1 pt)

  3. Définir « plan quinquennal » (1 pt)

  4. Comment d’après l’affiche, se réalise désormais le travail aux champs ? (1 pt)

Doc. 2

  1. Qu’est ce que la collectivisation ? A partir de quand a-t-elle été mise en place en URSS ?

Nomme les structures collectives crées pendant la collectivisation. (2.5 pts)

  1. Qu’est-ce qu’un « kulak » ? (1 pt)

  2. Qu’a-t-il pu arriver  à Vorvan? (1.5 pt)

Présentation : (1 pt)





 

Corrigé : L’URSS de Staline, un régime totalitaire

Document 1

1. Le personnage représenté sur l’affiche est Staline, seul capitaine du « bateau » URSS de 1928 à sa mort en 1953. Il est maître de l’URSS et du parti.

- Sur ce bateau flotte le drapeau soviétique marqué de la faucille et du marteau, symbolisant l’alliance de la paysannerie et des ouvriers. A l’arrière-plan, on distingue l’étoile rouge.

2. Cette affiche de propagande montre la domination de Staline à la tête de l’URSS.

Document 2

3. Kolkhoze : voir définition page 48

- Les paysans doivent adhérer au Kolkhoze.

4. On les menace de prison et de “travail forcé” au Goulag.

Document 3

5. Goulag :voir définition page 50.

  • Les camps sont situés surtout dans le Nord, l’Oural, la Sibérie où l’Etat a besoin de main d’œuvre pour construire des canaux, des villes….

Paragraphe argumenté

En 1928, Staline réussit à s’imposer comme le maître incontesté de l’URSS qu’il dirige en dictateur. Il renforce son pouvoir grâce à une propagande omniprésente. Tous les médias et formes de création sont contrôlés dans le but de glorifier Staline et son œuvre sans souci de la réalité (ex : Stakhanov). . Il organise autour de lui un véritable culte de la personnalité. Des poèmes le comparant à un dieu sont publiés dans la Pravda. La population est encadrée et embrigadée « du berceau à la tombe ». De grands défilés sportifs ou militaires sont organisés sur la place rouge à Moscou.

Il place toute l’économie sous le contrôle de l’État. La planification permet de fixer des objectifs précis de production : ainsi, le plan quinquennal de 1928 donne la priorité à l’industrie et à l’énergie. Dans le domaine agricole, les terres sont collectivisées. Tous les paysans doivent entrer dans des kolkhozes, coopératives dont la terre appartient à l’Etat, ou travailler dans les fermes d’Etat, les sovkhozes. Ceux qui résistent à la collectivisation des terres, les koulaks sont déportés dans les camps du goulag.

Seul chef du seul parti qui est autorisé, Staline règne par la terreur. La population est placée sous la surveillance d’une police politique (NKVD). Staline élimine tous les opposants : certains sont exécutés ,d’autres emprisonnés ou déportés au goulag. Les grands procès de Moscou (1936-1938) ,où même des compagnons de Lénine sont jugés et condamnés pour des crimes fantaisistes, brisent les dernières résistances à l’intérieur du parti et de l’armée.

L’absence de libertés individuelles et collectives, l’élimination des opposants par la violence, le contrôle des activités économiques par l’Etat font de l’URSS de Staline un Etat totalitaire.

 

 

 

Repost 0

Articles Récents